Accueil Qui est Douglas Kennedy Ses livres Mon panier
Biographie Interview Vidéos Actualités
Douglas KennedyDouglas Kennedy
© Philippe Matsas
Opale_Leemage
EditionsBelfond
Douglas Kennedy est né à Manhattan le 1er janvier 1955. Il grandit dans l’Upper West Side, étudie à la Collegiate School (le plus vieux lycée de New York) et au Bowdoin College dans l’état du Maine, avant de partir un an au Trinity College de Dublin, en 1974. De retour à New York il passe plusieurs mois à travailler sans succès comme régisseur dans des théâtres de seconde zone de Broadway. En mars 1977, entre deux productions, il décide de partir à Dublin pour rendre visite à des amis. Vingt-six ans plus tard, il habite toujours de ce côté-ci de l’Atlantique.

Quelques jours à peine après son arrivée à Dublin, il devient cofondateur d’une compagnie de théâtre. Dix-huit mois plus tard, il rejoint le National Theatre of Ireland en tant qu’administrateur de la branche expérimentale. Il y passe cinq années (1978-1983), pendant lesquelles il commence à écrire, la nuit. En 1980, il vend sa première pièce à la chaîne de radio britannique BBC Radio 4 qui lui en commandera deux autres.

En 1983, il démissionne de son poste au National Theatre of Ireland pour se consacrer exclusivement à l’écriture. Pour survivre, il devient journaliste free-lance, notamment pour l’Irish Times où il tient une rubrique de 1984 à 1986. En 1986, sa première pièce pour la scène est un échec désastreux, tant critique que public. Peu de temps après, l’Irish Times supprime sa rubrique.

En mars 1988, il déménage à Londres, au moment où son premier livre, un récit de voyage en Egypte, est publié – Au-delà des pyramides (Belfond, 2010 ; Pocket, 2011). Deux autres suivront : Au pays de Dieu (Belfond, 2004 ; Pocket, 2006) et Combien ? (Belfond, 2012 ; Pocket, 2013).. Ces trois livres reçoivent un très bon accueil critique. Parallèlement, sa carrière de journaliste free-lance connaît également un essor.
En 1994, sort son premier roman, Cul-de-sac (Gallimard – Série Noire, 1998), réédité dans une nouvelle traduction sous le titre Piège nuptial(Belfond, 2008 ; Pocket, 2009). En 1997, il est porté à l’écran par Stephen Elliot, le réalisateur de Priscilla, folle du désert.
Son deuxième roman, L’homme qui voulait vivre sa vie(Belfond, 1998, 2005 et 2010 ; Pocket, 1999) connaît un succès international. Traduit en seize langues, il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde, avant d’être brillamment porté à l’écran par Eric Lartigau en 2010, avec Romain Duris, Marina Foïs et Catherine Deneuve.
Son troisième roman, Les Désarrois de Ned Allen (Belfond, 1999 ; Pocket 2000) est aussi un best seller et un succès critique, traduit en quatorze langues.

La Poursuite du bonheur(Belfond, 2001 ; Pocket, 2003) marque un changement radical. Après trois romans que l’on pourrait décrire comme des thrillers psychologiques, Douglas Kennedy opte pour une histoire d’amour tragique et augmente le nombre de ses lecteurs. La Poursuite du bonheur est traduit en douze langues et se retrouve en course pour le Prix des Lectrices de Elle.

Ont suivi Rien ne va plus (Belfond, 2002 ; Pocket, 2004), prix littéraire du Festival du cinéma américain de Deauville 2003, Une relation dangereuse (Belfond, 2003 ; Pocket, 2005) qui confirme son succès critique et public, Les Charmes discrets de la vie conjugale (Belfond, 2005 ; Pocket, 2007), La Femme du Ve (Belfond, 2007 ; Pocket, 2009), Quitter le monde (Belfond, 2009 ; Pocket, 2010) et Cet instant-là (Belfond, 2011 ; Pocket, 2013)

Divorcé et père de deux adolescents, Max et Amelia, Douglas Kennedy vit entre Londres, Paris, Berlin et les États-Unis.
Il est aujourd’hui un des auteurs favoris des Français, avec plus de 5 millions d’exemplaires vendus pour l’ensemble de son œuvre (toutes éditions confondues), dont plusieurs romans sont en cours d‘adaptation cinématographique.

À paraître en février 2014, Murmurer à l’oreille des femmes
, une sublime variation en douze mouvements dans laquelle Douglas Kennedy explore ses sujets de prédilection : l’amour et la solitude, le hasard des rencontres, les choix qui s’offrent à nous, l’art de la fuite… et les femmes.

catherine - 08-02-2017
Bonjour,je viens de lire votre dernier ouvrage et je crois bien que c'est "le livre qui va changer ma vie" et LA phrase clef qui va ouvrir la porte est" une fois que nous avons été blessé.... le chois de laisser OU NON la blessure s’infecter " merci pour ce livre ; mais j'aimais déjà les précédents.

CocoViau - 12-01-2017
Je viens de terminer votre dernier livre: Toutes ces grandes questions. Plein de sagesse , de résilience et d'espoir. Merci!

raymond - 13-12-2016
Cher Monsieur KENNEDY, Votre roman Quitter le monde me fait pleurer.....Quelle magnifique histoire et quelle écriture.....J'espère que la fin sera plus joyeuse....Merci à vous.RAYMOND

Kathy123 - 11-12-2016
Je viens d'achever la lecture de votre dernier livre, sans réponse. Dans certains de vos passages, je me suis retrouvée car c'est depuis l'âge de 6 ans que j'aie compris que mes parents ne m'avaient pas voulu et qu'ils ne m'aimaient pas. Il m'a fallut attendre l'âge de 42 ans pour le dire, qu'il valait mieux en rester là et ne plus avoir de contact. Depuis, je vais beaucoup mieux et je ne subis plus toutes les critiques et insultes qui étaient devenues coutumières. Merci et bonne continuation.

francoise - 19-11-2016
merci pour la sortie de votre livre "toutes ces grandes questions sans réponse" je venais de quitter mon ami et votre livre m a beaucoup aidé a ne pas me poser des questions !!j ai releve la tete et je n ai pas voulu souffrir pour un homme a qui il faut olusieurs femmes merci pour la philisophie du livre merveilleux vivons le moment présent !!!

Catherin - 22-10-2016
J'ai participé à votre entretien ce soir à Fribourg. Merci pour vos mots qui résonnent encore dans ma mémoire. Vous avez passé trop peu de temps a Fribourg. Revenez vite.

SBEM2012 - 12-10-2016
bonjour Douglas, merci pour votre dédicace hier soir 11 octobre 2016 à la librairie Lu&Cie de Suresnes. vous vous souvenez peut être nous étions un couple , Sylvie et Eric avec les mêmes lunettes. Nous vous avons dit que nous allions reprendre un centre de formation linguistique pour les entreprises. j'ai lu plusieurs de vos livres avec toujours le même plaisir. mais c'est sans doute Les désarrois de Ned Allen qui m'a fait le plus vibrer car j'ai été commercial pendant 14 ans pour un grand groupe industriel américain et j'ai vécu un peu les mêmes choses, en tout cas la même impression de stress et d'excitation et puis un jour subitement on m'a dit que c'était terminé... aussi je me suis demandé si vous aviez interviewé un véritable commercial pour comprendre aussi bien le ressenti et le genre de vie que ce métier implique car votre récit est tellement crédible qu'on a l'impression d'un vrai témoignage. En tout cas bravo pour votre imagination réaliste et critique de notre monde. et bravo pour votre maîtrise du français, c'est magnifique. Best wishes and kind regards Eric

marieluce - 11-10-2016
ma premiere rencontre a Suresnes merci pour votre gentillesse et votre accueil amities

nuageuxlecture - 11-08-2016
Votre livre "Quitter le monde" m'enthousiasme ! Quel talent ! Je vous trouve une intelligence, une sensibilité toute féminine. Je m'efforce de ne pas lire trop vite afin de faire durer le plaisir. Merci

malou0467 - 04-08-2016
Je vous adore, j'ai lu tous vos livres, et je languis la sortie des prochains. Vos livres me font voyager et réver, je passe de très bons moments Continuez

andoanna - 28-06-2016
Bonjour J'ai lu juste par hasard votre livre "L'homme qui voulait vivre sa vie" .. Mais depuis je suis devenue accro à tous vos livres :) Ce livre a bouleversé le type de roman que je lis.. Bon écriture.. J'ai trop hâte de lire vos nouveaux oeuvres

Christite - 03-06-2016
Bonjour monsieur j'ai lu plusieurs de vos livres vos aspirations sont proches des réel fait en France vraiment je pense qu'il y a un grand relations satelitaire qui s'enlisent à nous enfin tout cela pour vous dire que j'aime vos livres

Stephanie - 26-03-2016
Monsieur , Vos livres sont fantastiques On vous adore en France continuez de nous faire rêver. Stéphanie

Mk33000 - 15-02-2016
Bonjour Monsieur, ma femme Caroll avait un exemplaire de MIRAGE dédicacé de votre main que j ai perdu dans un vol Bordeaux Marrakech. je suis très attristé et je ferai n importe quoi pour le lui remplacer. merci de me dire si cela peut s envidsager

lola05 - 24-01-2016
Bonjour, Je me permets de vous écrire ce courriel pour vous témoigner toute mon admiration. J'ai eu l'occasion de vous voir dans quelques émissions littéraires françaises. Depuis quelques mois, je lis avec passion vos livres, ils en restent quelques-uns à dévorer. Quel style, quel talent !! vous plantez le décor et ensuite je dévore les pages et les pages sans pouvoir m'arrêter. Des histoires vraies. Permettez moi de vous demander de continuer d'écrire ainsi nous vos lectrices et lecteurs nous rêvons, nous nous évadons. Une simple lectrice. Toute mon amitié, Laurence

Suzanne - 23-01-2016
Il me semble avoir entendu parler que Douglas Kennedy vivait à Montréal depuis quelques années... Raison: une jolie québécoise

twingo - 06-12-2015
Hi Douglas Merci beaucoup pour cette 'bulle' de bonheur lors de votre venue sur Grenoble le 5 décembre au sein de la librairie Arthaud - Nous espérons avoir le plaisir de vous revoir dans la région, pourquoi pas l'année prochaine lors de la sortie de votre prochain opus - Très cordialement - Catherine de FRANCE ETATS UNIS GRENOBLE

Aurelie - 03-11-2015
Bonjour Mr KENNEDY, Que dire... à la lecture de vos livres, on se sent transportés, passionnés, subjugués. On vit au rythme des personnages, au rythme de la course effrenée de l'amour que vous passer dans vos romans. C'est magnifique. J'imagine que ce genre de message vous parvient tous les jours et j'en suis absolument heureuse car ce que vous arrivez à faire transparaître dans vos écrits est magique. J'ai récemment achevé la lecture de "cet instant-là", et la dernière page m'a laissé avec une pensée : pourquoi ne l'avais-je pas lu plus tôt?? Quelle intensité, quel bonheur de vous lire et de découvrir des pans méconnus de l'Histoire du monde avec vous. Une toute petite remarque cependant : pourquoi Thomas Nesbitt n'a-t-il pas revu Alastair Fitzsimmons-Ross? J'aurais aimé une dernière confrontation ou un mot de Petra indiquant qu'elle avait retrouvé Alastair un jour, avant sa mort... ou que sais-je? Merci pour tout. Je m'en vais de ce pas relire "la poursuite du bonheur". Aurelie, une très très grande admiratrice.

Martine - 30-09-2015
Bonsoir Monsieur Kennedy, Il est toujours si difficile de vous "quitter" ! J'entends par ces termes, finir l'un de vos livres, avec le sourire amoureux de nos oreilles de façon perpétuelle... en se demandant quand est-ce que nous aurons, à nouveau, le plaisir de votre compagnie. Je sais que je ne vais pas être originale, mais sincère oui, j'adore votre oeuvre, et par là même la belle personne que vous êtes. Votre "mirage" n'en est pas un, bien au contraire ! Pour aimer le Maroc, et y avoir une famille "d'adoption", j'ai eu l'impression d'être dans ce si chaleureux, généreux, enrichissant et magique pays, fait par des Hommes magnifiques que vous avez fidèlement décrit. Toute cette humanité qui se dégage de ce peuple est tellement vivante dans vos mots. Il est impressionnant votre sens du détail, de l'énigme, du bonheur et ses affres (même si vous vous en défendez, il y a du, des sentiments et des beaux dans vos livres)...Ces beaux voyages que l'on pourrait croire immobiles dont on ne revient jamais pareil, mais en mieux, bien mieux ! Plus riche, plus heureux, plus ouvert, et le champ des perspectives plus grand encore.... J'ai eu la chance et l'immense honneur de vous rencontrer à la Fnac de St Lazare lors de la sortie de 'Murmurer à l'oreille des femmes", j'espère renouveler ce plaisir très très rapidement (sans vouloir presser votre création même si cela vous est plaisant et stimulant !), vous dire de vive voix tout le bien que je pense des belles lucioles que sont vos livres, et tout le meilleur que vous m'apportez, lorsque je suis en votre compagnie à travers eux, c'est toujours heureux et trop court ! Avec toute mon admiration et mes cordiales salutations Que la vie vous soit généreuse, bien plus encore que vous ne l'êtes avec nous, vos lecteurs, sacré challenge car la barre est haute ! Martine Luce

1234567890 - 31-08-2015
Vos livres sont passionnants, mais Dieu est tellement plus grand que tous ces charlatants, ces religieux...que vous décrivez. J'ai en moi un grand désir d'éternité, pas vous ?

coco77 - 30-08-2015
Bonjour j'aime beaucoup ce que fait Douglas Kennedy, j'ai acheté et lu tous ses livres dont le dernier "mirages"je voulais signaler une petite erreur page 190 quand l'héroine jette un coup d'oeil à sa montre : presque 18h45 alors que c'est le matin et plutôt 6h45 - continuez c'est génial et l'ambiance nord américaine me plait beaucoup - salutations

marjolaine40 - 26-08-2015
bonjour je me permets de vous contacter car j'ai une histoire fascinante à vous raconter, je précise que l'histoire a été vécue et à presque reussi à m'achever psychologiquement.... cordialement anne

laeti422 - 20-08-2015
Bonjour, J'aimerais savoir si sur facebook vous avez un compte en plus de votre page france. Est-ce votre compte là : https://www.facebook.com/douglas.kennedy.33 Merci d'avance

laurence - 04-08-2015
Bonjour Monsieur Kennedy. J'ai lu tous vos livres - je suis une fan inconditionnelle. Comme pour chaque évènement qui vous marque dans la vie, je me souviendrai toujours de l'endroit où j'étais lorsque je vous ai lu pour la 1ère fois. J'ai eu un choc. Depuis La Poursuite du bonheur j'attends vos nouveaux romans avec impatience. Merci pour tous ces moments de joie. Laurence

Marielavande - 29-07-2015
Bonjour. Je termine "Mirage", le premier ouvrage que je lis de vous. Trop beau! Je vais me procurer vos autres livres. Continuez encore longtemps ainsi. Merci.

natycool - 10-06-2015
Bonjour Mr douglas , je viens de finir mirage et j'ai adoré ce voyage à travers le maroc ce qui m'a décidé à ouvrir un de vos livre plutôt q'un autre auteur c'est votre air coquin et je ne l'ai pas regretté j'ai hate de lire un autre ouvrage de vous bonne continuation

BOUCHRA - 26-05-2015
J'ai lu presque tous vos livres et j'ai toujours été happée par votre style et la documentation précise de certains lieux et faits. En cours de lecture de Mirage, j'avoue que je suis un peu déçue par qq imperfections sur le Maroc: les femmes ne portent pas de burqa, le thé à la menthe n'est pas fait avec du thé noir et la mosquée Hassan II date de 1993 (vous la situez début des années 80...). Je continue la lecture malgré tout! Merci pour votre litérature qui est un agréable accompagnement.

Hockeyeur - 03-05-2015
Bien aimé votre dernier roman. Dommage que la violence habituelle (je pense au viol en particulier) soit partie de l'histoire, banalisant de ce fait cette pratique barbare et oh combien trop fréquente dans notre monde! Vos descriptions des mensonges dans le couple touchent "au bon endroit". Bravo et merci pour ce voyage au Maroc policier bien transcrit.

pierrot2111 - 08-04-2015
Bonsoir, J'avais eu le plaisir de vous rencontrer au "Pavillon M" en 2013 à Marseille lors de l'année Marseille-Capitale Européenne 2013. J'ai eu le plaisir de lire tous vos livres. A quand le prochain ? en 2015 ? Bien à Vous Pierre PORTIGLIATTI

Patricia - 15-03-2015
Merci à vous,je passe de belles soirées avec vos personnages et les descriptions pointues que vous faites des lieux. J'attends votre prochain roman avec impatience, et il m'arrive d'imaginer le film que l on peut faire, merci tout simplement, bonne continuation.

elisabeth - 19-02-2015
Bonjour, je viens de finir écouter Quitter le monde. Oui,écouter, car je travaille dans l'horlogerie et en travaillant nous pouvons "être brancher". Votre livre m'a beaucoup touché, c'est un message d'espoir puissant.J'ai terminé hier mais je suis toujours dans l'histoire. Si on décide entreprendre le chemin de changements dans nos vie, et si cette décision est juste, la vie nous récompense toujours.... J'apprécie beaucoup votre capacité à vous mettre dans la peau de sexe opposé. Tout le meilleur pour la suite.

liris9157 - 02-01-2015
Bonjour, j'apprécie beaucoup votre style, vos intrigues, je suis totalement impregnée par chaque histoire et merci pour tout ça .... un point qui m'interpelle cependant : pourquoi vos personnages ont ils une fâcheuse tendance à être si accro à la nicotine ; la plupart finissant souvent par y laisser leur vie ???

Sophie - 06-12-2014
Malgré le plaisir que j'ai eu à dévorer vos précédentes productions, je tenais à vous écrire pour vous dire tout le désappointement que j'ai eu à lire votre dernier (?) opus "5 jours". Il me semble que vous vous êtes laissé aller à beaucoup de facilité, les échanges culturels entre les deux héros n'annulent pas le creux de votre construction romanesque, évidente dès les premières pages. Mon mail est juste destiné à ce que vos prochains livres me révèlent de merveilleuses surprises comme vous m'en avez procuré auparavant. Je nous souhaite de retrouver cet état de grâce bien vite. Bien cordialement Sophie Lévy Paris

lolofrance34 - 07-11-2014
Bonsoir. Je viens de terminer "La femme du Vème" mais suis un peu déçue de la fin !!! Please, mais qui est finalement cette "sorcière" qui poursuit notre protagoniste de la sorte ? Le flic était-il de mèche ? En tout cas, et comme d'hab, Mr Kennedy sait nous tenir en haleine, du début jusqu'à la fin !!!! Merci pour vos appréciations

boulimiss - 29-10-2014
divin sublime époustouflant j aime tous vos romans et en les vendant je le ais fais découvrir à beaucoup de femmes le premier roman que j'ai lu l' homme qui voulait vivre sa vie m as transporté on vit vos livres j adore you are the big best bravo Mr Douglas et merci

Saggezza - 27-10-2014
Bonjour, J'ai terminé de lire "Quitter le monde". Les mots sont impeccablement bien choisis. Comment arrivez-vous à comprendre les hommes et les femmes aussi bien ? C'est bluffant ! Comment arrivez-vous à jouer avec les mots, les sentiments (l'argent, les craintes, la peur,...) ? J'avais envie de rire, de pleurer, je m'insurge et m'imprègne de Jane avec des questions : "Comment aurais-je fait à sa place ? Comment aurais-je réagi ?" J'ai été émue aux larmes, surtout à la fin avec le tragique accident d'Emily, la tentative de suicide, le reconstruction d'une autre vie… Quel courage… Un petit regret, cependant : la fin de l'histoire se termine bizarrement mais notre imagination fait le reste. Bravo et merci pour ces moments fantastiques que je passe dans vos livres. Ecrivez encore et encore. Je ne me lasse pas… Meilleures salutations.

Julila - 23-10-2014
Définitivement enchantée, sensible et percutant. "Cet instant là". Je me demande pourquoi et comment ai-je choisi celui-ci, à cet instant là justement!! Je me souviens avoir longuement hésité puis avoir soudainement décidé de prendre celui que j'avais déjà choisi depuis le début... Le destin, surement car il m'a bouleversé. Merci

Jerome - 10-10-2014
Je vous ai découvert, il y a quelque mois, au travers de votre roman "l'homme qui voulait vivre sa vie" et vous m'aviez captivé. J'ai fini hier votre volume "la femme du Vé" et malgré les mauvaises critiques trouvés sur internet, c'est une superbe oeuvre que j'ai adorée. Trés belle déscription de Paris, roman bien compartimenté, très belle écriture et superbe plume. Que dire d'autre..vous etes un Zola ou un Verne contemporain.

Jennifer - 20-09-2014
Merci. Je termine à l'instant même "Quitter le monde". Cet ouvrage sera "ma canne", un soutien. A mon sens, c'est, depuis que je vous lis, votre meilleur roman. Bien à vous. J.

Janouska - 18-09-2014
Vos histoires sont captivantes. J'ai apprécié les situations et les interrogations de vos personnages, la vie newyorkaise que je n imaginais pas si cruelle et la foi en la reconstruction. Conquise par votre talent.

Suzanne - 09-09-2014
Un grand merci encore pour votre signature dimanche passé à Morges. J'ai été très émue de vous rencontrer. Au plaisir de vous revoir et de lire vos prochains livres. Suzanne

Tivie13 - 23-08-2014
J'adore vous lire, vous me faites à la fois rêver et réfléchir sur ma propre vie. Merci.

Delphinium - 21-07-2014
Je viens de manger tout cru L'Homme... (le roman), j'en suis encore baba d'admiration. Douglas a la classe. Je vais lire toute son oeuvre avant la fin de l'été. Long live Douglas!

Sandrine - 06-07-2014
J'ai lu "Cinq jours" hier, c'était la première fois que je lisais un roman de Douglas Kennedy. Je l'ai emprunté à une médiathèque mais j'ai décidé de l'acheter. Je suis complètement séduite, j'ai envie de souligner toutes les phrases tant elles sont justes. Je ne pensais pas qu'un homme puisse décrire aussi bien tout ce qui peut se passer dans la tête d'une femme!!!!! Je suis vraiment surprise et vais dès aujourd'hui commencer un autre roman. Merci

Belfond - 24-06-2014
Bonjour Tamara, Nous vous remercions d’être une fidèle lectrice de Douglas Kennedy ! Le recueil de nouvelles "Murmurer à l'oreille des femmes" est un inédit français : il rassemble plusieurs nouvelles qui ont été publiées séparément en anglais. Le détail des nouvelles qui y figurent se trouve au début du livre. Cordialement,

darwina1952 - 16-06-2014
je suis venue vous rencontrer a limoges ,lors d'une dédicace a page et plume,et je venais, de terminer cinq jours,aprés de nombreuses années passées sans vraiment lire hormis que des magasines,je vous ai dis que vous veniez de me redonner le plaisir de lire ,ce qui ce confirme,car il me reste a lire 5 de vos romans ,je vous adore bientot sur une nouvelles dédicace a limoges ou ailleurs bravo!!!!!

Tamara - 14-06-2014
Hélas! je n'ai pas pu venir à Bastia pendant le festival de littérature C'est grâce au conseil d'une libraire que j'ai lu pour la première fois un de vos romans, il y a déjà plusieurs années: je n'ai pas laché le bouquin, et ensuite ça a été pareil pour tous vos autres romans.Merci pour ces moments suspendus dans le temps que vous nous offrez j'aimerais connaître le titre en anglais de votre dernier roman"murmurer à l'oreille des femmes" si c'est possible J'espère que vous reviendrez en Corse et que vous avez apprécié votre séjour,pas assez long cependant pour être une source d'inspiration, quoique sais-t'on jamais... Continuez écrire pour nous procurer de tels moments d'intensité Merci!

Darkdano21000 - 06-05-2014
noraj de mon douglage

Mariedeverbier - 29-04-2014
Murmurer à l'oreille des femmes Cher Monsieur Douglas, Magistral ! J’étais habituée à vos romans, et tout d’un coup, un style différent, difficile à écrire d’après certains, mais d’une réussite totale avec ce livre. Cela a piqué à vif ma curiosité. J’ai tellement aimé le livre, au point que je l’ai relu immédiatement. Une sacrée leçon de vie ! Vous n’êtes pas seulement un grand écrivain, un grand conteur, mais aussi un fin psychologue. Admirable ! Une de vos réflexions m’a ému : ce que tu as, tu n’en veux pas. Ce que tu veux, tu ne peux pas l’avoir. Mais ce que tu veux, c’est quoi, au juste ! Et si votre prochain livre s’intitulerait « Mais ce que tu veux, c’est quoi, au juste ? » Comme ça on aura la meilleure solution pour résoudre cette énigme qu’est l’existence. Et n’oubliez pas de le dédicacer, à Marie, celle qui cherche définitivement la réponse. Un grand merci de nous offrir vos livres, c’est du bonheur à l’état pur. Quant à moi, j’attends avec impatience la suite. Mes respectueuses salutations. Marie Verbier Suisse

darouce - 26-04-2014
comme le dirait B.PIVOT vous etes un "gratteur de tete" -j'apprécie la précision ,le réalisme des situations et des personnages qui nous amènent à nous poser les questions sur nous meme et les autres- merçi pour votre talent..c'est extra de vous lire..avec grand interet

michelle - 26-04-2014
Lors d'une soirée organisée par Benedict-Ann, en décembre 2008 ou 2009, vous m'aviez dédicacé votre dernier roman "cet instant là" en me souhaitant "beaucoup de trucs" car c'est le mot que je vous avais demandé de m'expliquer car je n'en n'avais pas compris la prononciation lors de votre intervention : bref, il en est un, truc, qui ne m'est pas arrivé, ou alors je ne l'ai pas compris, c'est d'avoir été aimée autant que le sont certaines de vos héroïnes. Certainement dû à mon manque "d'aptitude au bonheur"! Cette remarque avait été la question que je vous avais posée au cours du débat. J'ai lu votre derier ouvrage: je n'ai pas été dècue par sa qualité comme il m'arrive parfois de l'être par d'autres aueturs dont j'attends le prochain livre avec impatience. Bravo pour votre talent et le respect que vous montrez ainsi à vos lecteurs. Michelle

Platee - 24-04-2014
Dear Douglas, We met at the Opera Comique Platée. I very much enjoyed our conversation and as we said that we would see each other when I am in London, I wanted to let you know that I am there this coming Monday and Tuesday.28.4,29.4. Sorry I can't seem to find your other contact information. Thank you very much for getting in touch, yours Denise

Saggezza - 31-03-2014
Bonjour, J'ai terminé de lire "Cet instant-là". J'ai eu mal de lire le début de l'histoire, d'accrocher (Berlin, le mur, etc.) jusqu'au moment où Thomas rencontre Petra. Puis, j'ai eu du mal de me détacher de cette histoire. À la fin de l'histoire, j'étais très songeuse, me demandant combien de personnes avait vécu une telle histoire ? DRAMATIQUE, quelque part ! J'en avais froid dans le dos... À la fin du livre, quelle moralité, quelle leçon !!! Comme quoi, la vie peut changer du tout au tout en quelques secondes si on ne prend pas le bon chemin… Les mots sont impeccablement bien choisis. C'est d'une telle évidence !!! Bluffant… Merci, Monsieur Douglas KENNEDY : j'ai passé de bons moments à vous lire. Meilleures salutations.

patrick - 25-03-2014
Cher Douglas Kennedy, J'étais très heureux ce matin. Lecteur enthousiaste de vos ouvrages depuis "Cul de sac", j'allais enfin vous parler. J'ai eu la désagréable surprise, lorsque vous avez décroché, de constater que ce n'était pas "cool" de vous appeler, que je vous dérangeais. Dommage. J'aurais aimé vous dire le bonheur que j'avais eu à vous lire. J'étais très heureux ce matin... Vous un peu moins apparemment.

Mario75 - 25-03-2014
Cher Douglas Kennedy, je suis un fervent admirateur de votre oeuvre, même si tous vos livres ne se valent pas. Mais si je me permet de vous écrire ici c'est pour vous faire part de mon profond mécontentement. En effet, je viens de terminer "murmurer à l'oreille des femmes". Et donc fort mécontent d'avoir constaté que vos 12 histoires n'étaient pas des originales, mais des parutions (entre 2005 et 2013 env.) dans des magazines type "femme actuelle", "vogue"... On sent bien que ces histoires sont écrites rapidement, sans le coeur et la "rage" habituelle qui vous sied. Aussi je me sens lésé d'avoir acheter 20€ (oui pr moi c'est une somme) un livre d'un de mes écrivains préféré qui: 1- Est de la resucée 2- Qui n'as pas conservé son titre original Oui cher Douglas Kennedy, ce livre est votre moins bon livre. Ou devrais je dire "plus mauvais"? Mais peut être aviez vous des frais personnels non prévus (les impots?, la residence secondaire?...). Tout ceci n'enlève rien rien au fait que vous restez ss aucuns doutes: Un Très Grand Auteur.

Bamba02 - 23-03-2014
Monsieur, Bonjour - je souhaiterais solliciter votre talent de scénariste en vous confiant les dialogues de mon long-métrage de fiction - Merci à vous

annelor - 18-03-2014
je dévore vos romans depuis 2012 et suis étonnée à chaque nouvel opus.Je vous remercie de votre écriture, de l'humilité de vos personnages.

lumiere - 17-03-2014
Merci Douglas pour vos livres que je devore je suis toujours en attente d'un nouveau et je viens d'acheter murmurer a l'oreille des femmes que je commence ce soir

veroni - 16-03-2014
hier j'étais à la conférence de douglas kennedy à Strasbourg super moment avec dédicasse de livres j'ai adoré "cet instant là " merci

mimiguilou - 11-03-2014
merci pour les bons moments passés avec vos livres...vous connaissez si bien les femmes c'est un plaisir de vous lire. j'attends toujours avec impatience votre dernier opus.

annita - 03-03-2014
j'ai lu votre livre rien ne va plus. je pense que sans le sauvetage fabuleux (le vidage de l'appartement, cette maison au bord de la mer et son propriétaire miraculeusement absent(mieux! qui prolonge son absence) les nouveau jobs...bien des miracles qui, dans la vraie vie... bref sans Alison ce david serait laissé pour mort. s'agit-il d'amitié? l'amitié en ce sens n'est elle pas ce qui le sauve? il n"y a pas un mot sur ce mot dans ce livre.

jll007 - 27-02-2014
Bonjour Comment puis je faire dédicacer 2 livres pour mes 2 enfants qui sont "fans" de Douglas dont 1 pour ma fille handicapée. Je suis prêt à venir à Paris. Merci Cordialement JL Lambin

Belfond - 27-02-2014
Bonjour, Toutes les dates de dédicaces de Douglas Kennedy sont disponibles sur le site Internet des éditions Belfond. Il sera dans différentes villes de France du 15 au 24 mars 2014. http://www.belfond.fr/site/douglas_kennedy_&210&700.html Bien à vous.

DavidRUN - 17-02-2014
A la faveur d'une belle rencontre lors d'une dédicace de votre dernier roman, j'ai dévoré ces Cinq jours avec une émotion particulière. Merci à DK et à C.

Renate - 13-02-2014
Je viens de lire 'Cet instant-là': MERCI

madrilene - 03-02-2014
Mr. Kennedy je suis une fan de vos romans. Jamais aucun ne m'a déçue. Quand on en commence un on voudrait de plus devoir s'arrêter! Particulièrement "Quitter le monde" et "Cet instant là" m'ont marquée et j'ai eu du mal à lire autre chose après les avoir finis. J'attend avec impatience que votre dernier livre sorte en poche pour pouvoir l'acheter! Une admiratrice.

unelectrice - 13-01-2014
"5 JOURS" est une pépite d'or tous vos romans sont excellents et celui-ci tout particulièrement un très grand mrtci à vous

Didier - 09-01-2014
bonjour, lisant "cinq jours" avec grand interet, quelle surprise, hier soir, de voir Robert Frost cité .. puis fire and ice, le SEUL poeme que je connaisse, appris il y a plus de 30 ans (j'en ai 48) et je n'apprecie guere la poesie .. mais quelle confusion profonde quand je decouvre la traduction, notamment le IT devenu JE au 5° vers de la version originale. Ceci modifiant quelque peu le sens ... Version que j'ai vérifiée ce soir sur plusieurs sites web, dont http://www.poemhunter.com/poem/fire-and-ice/ ou http://en.wikipedia.org/wiki/Fire_and_Ice_(poem) je fus soulage de constater que ce n'etait pas ma memoire ou une erreur d'apprentissage de ma part, mais une erreur de traduction ... Mais quel dommage !! Ceci n'alterant aucunement la grande qualite de l'ensmble je réussis d'ailleurs a continuer ma lecture avec un grand plaisir (et un doute persistant jusqu'a ce soir) Je vous remercie neanmoins d'avoir permis à mes neurones de s'agiter un peu !!! Cordialement Didier

franceschi - 29-12-2013
lire tes livres:un plaisir sans cesse renouvelé. je viens de ''quitter le monde" le pied ..... BONNE ANNÉE 2014

interressant - 15-12-2013
DEAR DOUGLAS I WAS VERY HAPPY MEETING YOU IN ALGIERS DURING YOUR LAST VISIT TO THE FELIV.I TOOK PART IN YOUR VERY INTERESTING LECTURE AND ASKED ONE OR TWO QUESTIONS TO WHICH YOU HAVE KINDLY ANSWERED.BETTER STILL WE TOOK TWO PICTURES TOGETHER TO IMMORTALISE THE EXCEPTIONAL MOMENT .AS I AM A UNIVERSITARIAN MAN WITH A GOOD EXPERIENCE CONSIDERING MY AGE 67 YEAR I WOULD KINDLY PROPOSE TO YOU IF YOU ARE AGREEABLE TO START SOME SORT OF CORRESPONDENCE TO ENRICH OURSELVES WITH ITEMS AND MATTERS WHICH ARE OF INTEREST TO BOTH. PLEASE IF MY SUGGESTION IS OF INTEREST TO YOU LET ME KNOW IN RETURN. THANK YOU VERY MUCH INDEED AND HAPPY CHRISTMAS AND NEW YEAR FOR YOUR FAMILY AND YOURSELF OMAR CHABANE

papillon - 12-12-2013
Cher Douglas, j'ai étè absorbé dès la première page de votre livre 5 jours, quelle finesse, quelles émotions, tellement des sentiments se sont reveillés. Un grand merci pour partager cette belle histoire . Affectuesement

noubar - 04-12-2013
i listened twice to the audiobook 'The Moment' in French: Cet- Instant là. An amazing book. Meantime, I read all your books. I am just wondering about all the details you wrote in The Moment. I felt so close to the book because I am living in Berlin since 1979 and had similar experiences as Thomas Nesbit in 1984. Had as well some negative adventures in East Berlin at the times of the Wall. How long did you live in Berlin and how did you get all this blow-by-blow details? The addresses (such as Mariannenstr. 5) are not just coincidences, did you live there? Is this kind of your biography? Is the book 'The Moment' going to be translated into German? Thx.

christine - 28-11-2013
Bonjour, Cinq jours... Je viens de refermer votre dernier roman sur sa conclusion douce-amère. Ce livre contraste étrangement avec tous ceux que vous avez produits jusqu'à présent. Derrière l'histoire d'amour contrariée,le renoncement, l'usure quasi classique des couples, on perçoit une autre histoire, esquissée mais beaucoup plus aïgue, plus urgente, plus douloureuse aussi que celle de premier plan : la tragédie du père (et sans doute de la mère), Billy dans l'enfer de l'ignorance psychiatrique, le père qui espère, la mère qui renonce,le drame absolu en filigrane. L'enfant qui meurt,(qui en meurt?). Richard veut sans doute croire de toutes ses forces qu'il va pouvoir s'extraire, survivre, vivre. Mais il y a William, la blessure ouverte, la culpabilité béante, la condamnation à souffrir à perpétuité. Pourquoi avez-vous créé le personnage de Billy? Très cordialement, Christine

cadoune - 16-11-2013
je suis une fan de tout ce que vous écrivez je suis en retard dans mes lectures et je découvre en ce moment cet instant là, je m'interroge sur le concert auquel vous allez au début de ce livre, connaissez vous la biographie de Karajan qui selon moi n'est pas seulement un chef d'orchestre. Lirez vous personnellement ce mail, me répondrez vous , je l'espère

jactaest - 12-11-2013
It's the first time I leave a message via internet for an author. I never read any book from you ; but I"ll be honored to meet you at Dialogue's.

jll007 - 10-11-2013
Bonjour, Comment puis je faire pour avoir une dédicace de votre dernier livre pour mon fils. Il est fan de Douglas Kennedy et j'aimerai lui faire ce cadeau pour Noël . Merci Jean Luc.

Horus70 - 10-11-2013
Bravo M. Douglas Kenndy pour votre admirable travail littéraire. En vous lisant, la littérature est vraie, amicale et amusante, encore une fois BRAVO !!!

Elisabeth - 27-10-2013
Dear Douglas, I'm just finishing your book "Chasing Mammon" and I wanted to thank you for having written it. The way you've treated this topic is particularly interesting, especially at the moment for me, as I've started a personal work in order to clarify my own relationship with money. This is one reason why I love your other books, this subject is always present and clearly approached. I've particularly appreciated the preface : I myself had a same experience with my father (it wasn't a leather satchel but an expensive top red wine)which had triggered a thought about our link with money and our ability to be able to accept life's presents. It is amazing how your book, written more than 20 years ago is still so topical. Thank you and bravo, from a French fan. I'm about to start reading your last book and enjoy it in advance. Merci Elisabeth

nenette25 - 25-10-2013
Je lis le message d'Elodie qui a pleuré en lisant "cet instant là" et je me souviens avoir pleuré en lisant "la poursuite du Bonheur". C'est le 1er livre que j'ai lu de vous. Les autres ont naturellement suivi. Je suis pressée de commencer votre dernier livre. Je sais qu'il ne me decevra pas.J'aimerais tant avoir votre talent ! Je vous remercie pour toutes ces émotions que vous nous offrez. Et surtout continuez ! Amicalement

eniger - 16-10-2013
cinq jours, cela fait DEUX jours que je lis votre livre et suis déjà accro, vos œuvres sont une drogue Mr Kennedy et vous notre dealer. Continuez à noircir des pages faute de blanchir ....

france - 13-10-2013
j'aimerais vous preparer un bon plat...

BIRTHDAY - 07-10-2013
Trés cher Douglas je voulais vous remercier pour le bonheur que vous me procurez à chacun de vos livres.Vous êtes mon auteur préféré,continuez à nous faire rêver!!!!!!!!!!!MERCI

Neshama - 06-10-2013
Je vous découvre, mais vous ne vous dévoilez qu'à moitié.. J'ai une longue histoire à raconter, seriez-vous à l'écoute?

Liliane - 06-10-2013
Bonjour Douglas Vous est-il déjà arrivé d'être contacté par une héroine de vos livres? De mon côté, j'ai toujours rêvé qu'il m'arrive la même chose que dans le film de Woody Allen "La rose pourpre du Caire", qu'un personnage sorte de l'écran et me parle. J'écris pour vous dire que c'est moi-même qui suis sortie de votre livre, en lisant "Cinq Jours", car le vécu et certaines paroles, je les ai vécu moi-même dans le passé, exactement comme dans votre livre. Jusqu'à présent, j'avais lu tous vos livres, en français et en anglais, d'un seul trait, avec fascination. L'expérience de ma dernière lecture m'a fait franchir les frontières matérielles de mon passé et de la troisième dimension. Ceci dit, je suis quelqu'un de très rationnel et en même temps très imaginatif. Me lire, me revivre dans votre livre m'a aussi permis de trouver l'erreur. Je suis suis très reconnaissante de m'avoir fait vivre cette expérience hors du commun. Si vous êtes tenté de me répondre, j'apprécierai que ce soit en anglais. Cordialement, Yours, Votre héroine

JackBallantine - 08-09-2013
Quelle précision dans la profession de vos héros... je me régale à découvrir des métiers de façon ludique. Quel pied de découvrir comment notre héro attachant, va devoir se sortir des pires emmerdes que la vie peut vous mettre en travers de la route pour vous tester. Superbe finesse dans l'analyse de l'homme divorcé ou en couple et donc du rapport homme/femme. A quand un retour au source? je n'ai qu'une peur ne plus jamais lire un livre appartenant à la même catégorie que les trois premiers romans... help us Mr kennedy. Si vous lisez ceci et que vous croyez en votre dernière phrase du roman "le désarrois de Ned ALLEN" contactez moi. J'ai exercé plusieurs métiers bien qu'ayant la trentaine et je pense pouvoir apporter quelques expériences et anecdotes sympathiques qui pourraient apporter quelques idées à un prochain roman (l'espoir fait vivre, et qui ne tente rien n'a rien...). Merci de tout cœur pour le plaisir que j'ai eu a vous lire (5éme livre à date). Cdt, Jack

Elodi33 - 18-08-2013
Jamais je n'aurais penser pouvoir pleurer en lisant un livre et pourtant "j'en consomme", et la vraiment je suis emprise d'une telle émotion après avoir lu votre roman "Cet instant-là". Merci pour cette sublime découverte. Et votre talent. Cordialement.

daguylo - 17-08-2013
pourquoi douglas parle-t-il en permanence de cigarette? j'essaie d'arreter de fumer et ça me choque

Benedicte093375 - 10-08-2013
Bonjour, Hi ! Je viens juste de terminer ´ cet instant là ! Toujours un réel plaisir de lire vos livres ! When do you plan to write your next Book ? I ve nearly Read all your books😍 i do llike the style Thank you. Sincerely Bénédicte -Paris France

ciboulette - 03-08-2013
je viens de terminer "cet instant-là" et suis tout simplement submergée par l'émotion... Merci et bravo, vous êtes un très grand écrivain ! j'ai lu presque tous vos livres et je les adore, particulièrement "cul de sac" et "l'homme qui voulait vivre sa vie".

Sylvia - 23-07-2013
Je choisis en général les livres au feeling (nom, couverture, auteur), afin de me laisser surprendre. Ce jour-là, dans les rayons de la librairie, j'étais à la recherche de quelques chose de nouveau et qui m'accompagnerait dans mon voyage à Berlin. En me promenant dans les rayons, j'étais loin d'imaginer repartir avec un livre qui, justement, parlerait de cette ville bien des années plus tôt. Je n'ai pas lâché le livre une seconde... Une fois à Berlin, j'essayais de visualiser les endroits et les quartiers où avaient pu vivre les personnages. Je pouvais ressentir leur craintes, leurs fuites, leurs peurs. J'ai ressenti ce livre (et cette ville) avec une telle intensité. Une véritable gifle. Depuis, je me suis attaquée à votre bibliographie et je dévore chaque bouquin, même si pour l'instant "Cet Instant-là" reste mon préféré. Merci.

Gilles43 - 23-07-2013
Bonjour Je viens de re-re-relire Cul de sac, et il y a longtemps que je voulais signaler (le plus amicalement du monde) que les vieux minibus volkswagen ont des moteurs refroidis par air, et que donc il est impossible de casser un radiateur. De même un garagiste aura du mal à vérifier l'eau de ce véhicule refroidi uniquement par air... donc pas d'eau...cela ne gâche absolument le plaisir de lire ce roman angoissant... Amicalement. Gilles.

toursenol - 23-07-2013
fidèle lectrice de vos oeuvres, je viens de terminer "cet instant là". Bravo et merci pour ce grand moment de plaisir.

AUDENAD - 16-07-2013
Je vous ai découvert il y a 8 mois et "j'adore" vos livres. Ils permettent de réfléchir grandement à notre vie , nos choix, nos non choix. Ils sont la porte ouverte à une remise en question. Merci pour vos écrits.

JeannineB - 15-07-2013
Dans le train entre Strasbourg et Valence, un aller retour accompagné de Cet instant là et d'un auteur que je ne connaissais... Douglas, votre plume est magnifique ! et ma première approche de votre talent une formaidable réussite qui m'a tenue scotchée à vos pages jusqu'au dernier point. Une écriture sensible, généreuse qui ne pouvait que toucher ma sensiblité de femme. Votre roman est d'une fluidité et d'une intensité extraordinaire et je suis conquise par vtre talentueuse plume. Vous avez un réel talent de narrateur et la description de Berlin dans les années 80 est fidèle à ce que j'ai ressenti lorsque je suis allée dans cette ville, bien après la chute du mur. J'ai ainsi voyagé avec vous à chaque page lue et je ne me souviens pas avoir été autant passionnée en lisant un livre. Je vous ai lu avec un énorme plaisir et j'en redemande, encore et encore. Vous avez toute l'amitié littéraire et l'admiration d'une lectrice qui deviendra assidue et fidèle à vos parutions. Merci à vous pour ce merveilleux moment de lecture Jeannine

valdevoreusedelivres - 19-06-2013
Je viens de lire "cet instant là", c'était mon premier roman de Douglas Kennedy et j'ai adoré, il vous reste quelquechose à la fin du roman. Berlin des années 80 est bien décrit, le personnage est touchant. Bravo et merci pour ce moment de bonheur de lecture

jimbean - 19-06-2013
Je viens de lire Cet instant-là quasiment d'une traite. Passionnant et bouleversant. La force de l'écriture et de l'imagination d'un grand auteur à son plus haut niveau. J'ai hâte de voir une adpatation au cinéma avec Noomi Rapace dans la rôle de Petra. Pensez-y monsieur Kennedy !

PatrickM - 10-06-2013
Je viens de terminer "Cet instant-là" et je n'en suis pas sorti indemne. Je suis séparé depuis quelques mois et ce livre m'a fait prendre conscience que je n'avais jamais été réellement amoureux de ma femme. Beaucoup d'affection, de complicité, mais pas de vrai amour. Je suis maintenant certain qu'elle s'en était rendue compte. Avec le recul, je vois aussi que j'ai été une seule fois réellement amoureux, il y a une vingtaine d'année mais nous étions trop jeunes... Ce livre me laisse quelque amertume d'avoir "perdu" 15 ans de ma vie dans une routine sans passion - hormis mes deux enfants qui sont le bonheur de ma vie. Je sais maintenant que le jour où je trouverai la passion - et elle viendra -, je repenserai à ce livre pour éviter de tout gâcher.

MELLUC - 28-05-2013
Je viens de terminer Cet intant-là, et comme toutes les fois que je lis un roman de D.Kennedy j'ai adoré ce livre, transporté par son écriture et l'histoire dans laquelle il nous emmène, de plus j'ai appris des choses sur l'allemagne, merci pour ce bon moment de lecture.

Christine - 21-05-2013
Je viens de terminer "Quitter le monde" qui m'a tellement touchée... Je rends hommage à votre capacité à explorer de façon si troublante l'âme humaine. Merci pour cette histoire magnifique qui donne un sens à "l'incertitude"...

Anneoran - 15-05-2013
Bonjour, je viens de découvrir un de vos livres: "cet instant-là" et ceci par l'intermédiaire de ma fille, qui adore vos romans. Souhaitant connaitre un peu mieux cet engouement à votre égard, et n'ayant pas beaucoup de temps, j'ai téléchargé un audio-livre et ai choisi un des votres. J'avoue avoir été déçue au début (le roman a du mal à démarrer), cependant l'écriture était interressante. La fin de l'écoute étant proche, je me suis surprise à être investie d'intérêt pour cette histoire (il me semble qu'elle pourrait s'approcher d'une histoire vécue ...). En bref, vos écrits m'ont interpellés et me montre que ma fille de 17 ans a un goût pour la littérature interressant. Pensez-vous écrire un roman qui aurait une suite ? (je pense à Millenium sans vous comparez à Stieg Larson). Peut-être une réponse de votre part. Bien à vous. Anne

dacojo - 13-05-2013
Vous êtes un auteur que j'apprecie le plus , je languis lorsque j'ai fini de vous lire et je trepigne en attendant la sortie d'un de vos romans , continuez a nous faire réver et a nous permettre de penser à autre chose qu'aux soucis quotidiens , vous êtes un maitre dans votre art

pizzarossa - 11-05-2013
Cul de sac ... ! Super ... lu en 3h pendant un pont pluvieux ... vivement la bibliothèque pour reprendre du Kennedy ! Merci. H

reidig1 - 26-04-2013
J'ai lu plusieurs livres de vous, paradoxalement, cela me donne confiance dans l'Amérique, votre sincérité y est pour beaucoup et vous parlez si bien des relations amoureuses. Vous êtes le narrateur écrivant ... Avec mon admiration d'auteure inconnue.

Christophine - 16-04-2013
Merci Douglas pour ces moments merveilleux avec cet instant la ! Bouleversée, envie de vous serrer dans mes bras...

catfan - 12-04-2013
bonjour J'attends avec impatience le prochain livre. Cela fait déjà longtemps depuis cet instant là -

Chrisparis - 05-04-2013
Bonjour Douglas, Je suis entrain de lire "Cet instant là", je suuis à la page 610 et je n'ai pas envie de le finir. Il est très interessant, j'ai appris beaucoup de choses sur l'Allemagne de l'Est. Je plains Petra mzis son histoire d'amour avec Thomas (vous?) est tràs belle, je voudrais connaître une hsitoire d'amour aussi passionnée. Merci pour le plaisir que vous me donnez à vous lire. Bien à vous Christine.

Mamybiche45 - 01-04-2013
Merci pour votre dernier roman,captivant comme d'ailleurs tous vos ouvrages.J'ai adore "Cet instant la" .A quand un autre livre aussi prenant?

Crocodile - 27-03-2013
Cher Monsieur, Je vous ai vu le soir de l'inauguration du Salon du Livre sur le stand "Pocket" et je voulais absolument vous parler… mais vous n'étiez pas disponible. Auteur de livres pour les ados, germaniste et traductrice de l'allemand, j'ai lu avec intérêt "Cet instant-là" et j'aurais bien aimé en parler avec vous, vu que je suis en train d'écrire une fiction qui se passe à Berlin. J'ai lu que vous viviez entre Londres et Paris… Serait-il de vous rencontrer un jour ? Merci beaucoup d'avance Odile Brandt

nikoko - 23-03-2013
je vous ai vu hier a la foire de lyon pour une seance de dédicace.vous êtes à l'image de vos ouvrages : mystérieux, profond, proche de l'humain... continuez de nous passionner , de nous transporter et de nous ravir. merci Monsieur Kennedy.

nikoko - 23-03-2013
je vous ai vu hier a la foire de lyon pour une seance de dédicace.vous êtes à l'image de vos ouvrages : mystérieux, profond, proche de l'humain... continuez de nous passionner , de nous transporter et de nous ravir. merci Monsieur Kennedy.

apre3jc - 12-03-2013
Bonsoir, Les romans de Douglas Kennedy sont une thérapie, que dis-je des cours magistraux sur le moi profond et les rapports avec les autres. Magistral.

annecampagna - 12-03-2013
Douglas est un écrivain tourmenté, mais brillant.

PatRec - 03-03-2013
Cher Douglas, je viens de finir "Cet instant-là". Ce roman m'a littéralement emportée, déchirée, fracassée, émue et profondément marquée. Quelle est la part de vécu dans cette histoire ? Merci de votre don d'écriture que vous partagez. C'est chaque fois un voyage intérieur dans lequel j'embarque avec délectation.

crissie - 03-03-2013
Quelle émotion , quelle belle découverte que ce roman "CET INSTANT LA" ! j'ai été bouleversée , remuée , transportée par cette histoire d'amour ...A lot of memories too and so much truth ..Endless love : you write so well , Mr Kennedy ! thanks a lot for these beautiful moments ..

mireille - 25-02-2013
je viens de terminer "cet instant-là" et je voudrais connaitre la part de vérité historique de ce livre.(Vos réferences sur la STASI et sur le Mur) Je ne connais pas cette histoire de derrière le mur et j'ai eu l'impression de découvrir une vérité si proche de nous...de cauchemar que l'homme crée et subit par la suite.. J'ai beaucoup aimé ce livre et l'impression de découvrir des évènements de la vie que je ne suspectais pas...heureusement que l'Amour existe Merci pour ce bon moment de lecture

moutousami - 24-02-2013
Douglas, Je ne sais pas si vous lirez mon message vous-même directement. J'ai eu (ou plutôt) nous avons eu mes filles et moi vécu un drame il y a maintenant presque 4 ans. Et je désire écrire là dessus car j'ai beaucoup de colère en moi et enfin ce n'est pas facile. Et je ne voudrais pas que vous moquiez. Merci pour votre réponse. I know you understand french and have a comprehension of it. But I said I would like to write about a drama my family had received in right of our face. And it is difficult still to talk about it because there 's a lot of rage in me specially in me and probably in my daughters too. Thanks to you if you have to answer me. Katia Sharp

Druide - 16-02-2013
Cher D Kennedy , ayant fait en 2012 un séjour nostalgie à Berlin , la première fois remonte à 1971, j'ai lu "Cet instant là " et c'est ma plus forte émotion littéraire depuis l'adieu aux armes . Quel talent et merci pour ce beau et fort moment .

wakdam - 15-02-2013
J'ai été ravie d'entendre DOUGLAS KENNEDY ce soir sur france musique.

doda89 - 04-02-2013
Bonjour, J'adore vos livres surtout piège nuptial. A quand une histoire dans le milieu hospitalier (enlèvement de greffons, histoires d'amour avec le personnel et autres suspictions !

aixelle - 02-02-2013
cela a été un vrai plaisir de vous rencontrer à la librairie de provence a aix cet après-midi!! Vous avez un immense talent et êtes très sympathique, au plaisir de vous lire encore de nombreuses fois Cordialement

Aixois - 24-01-2013
J’ai lu tous vos livres et viens de finir « Cet instant là » avec regret car j’aurais aimé rester dans cet « instant là » de tragédie. Oui, notre destin peut changer d’une façon dramatique sur un instant de colère non maîtrisée, conséquence d’un orgueil destructeur. Merci pour cette leçon de vie. J’espère vous rencontrer le 2 février à Aix en Provence.

MiezeundKater - 17-01-2013
J'ai tellement aimé ce livre que je veux l'offrir à mon amie ex-allemande de l'Est mais quel est le titre en Allemand ?

zoeflag - 07-01-2013
c 'est un vrai plaisir de lire cet auteur ...je ne me lasse pas de le découvrir ...j'adore son style ,accessible sujets passionnants ...il est formidable ..j'attends l'adaptation de "cet instant là".MERCI...

Raymond - 31-12-2012
Je suis entrain de lire * Quitter le monde *J'aime bien l'histoire mais bon Dieu faite des Chapitres plus court ca n'as pas de sens

Quebecoise - 23-12-2012
Dear Mr. Kennedy, Je vous ai vu à "Tout le monde en parle" il y a quelques semaines et j'ai été conquise par votre modestie, vous m'avez plus d'emblée. Je viens tout juste de terminer "Cet instant-là". Je n'ai jamais autant pleuré, je crois! Cette histoire tellement belle, triste et déchirante. Quel talent, je l'ai dévoré en quelques jours. Merci pour "cet instant-là" passé en votre compagnie. Longue vie et Joyeux Noël! Andrée Corriveau

franckybe - 22-12-2012
Je suis très ravi t'avoir lu. j'ai lu cet instant et cela m'a beaucoup plu. je suis comédien béninois et je voudrais bien porter cette vie que tu peint sur scène. Cela me ferais assez de plaisir d'entrer en contact avec toi. Merci d'avance

Mahaut - 21-12-2012
M. Kennedy, Avec Zola, Romain Gary et Barbara Kingsolver, vous êtes le dernier du quatuor de mes romanciers préférés. Merci pour votre vérité.

jolandes - 07-12-2012
Je viens de terminer la lecture d'"Au delà des pyramides" 1er récit de voyage et non roman que j'ai lu de vous...(quoique avec vos romans, on voyage bcp aussi !) et j'ai adoooré... Grâce à votre plume si vivante, j'étais vraiment scotchée tout le temps... et quel récit prémonitoire... puisque vous l'avez écrit il y a + de 20 ans !!! Chapeau bas à votre sens de l'observation et à votre analyse trés éclairée... Merci encore !

Jocelyne - 22-11-2012
Bonjour Monsieur Kennedy, Je vous lis depuis environ 3 ans. Je viens de terminer votre roman "cet instant-là" et j'ai pleuré. Malgré cela j'ai adoré votre livre. J'ai également écouté votre passage à "Tout le monde en parle" et j'ai été ravie de vous entendre en français, en plus. J'ai manqué le Salon du livre de Montréal mais j'anticipe que vous serez à celui de novembre 2013. À bientôt, Jocelyne Duguay

bounette - 03-11-2012
Je viens de terminer " cet instant-là " et je suis absolument bouleversée ; c'est comme si on y était, à Berlin avant la chute du mur. Jai lu que plusieurs de vos romans étaient en phase d'adaptation cinématographique , j'espère que celui-ci en fait partie. Cet instant-là est un roman qui adapté au cinéma peut faire un tabac !! à condition toutefois que la réalisation soit confiée à un grand voire un très grand réalisateur. Bravo encore monsieur Kennedy pour vos histoires magnifiques et tellement bien écrites qu'on a l'impression de voir un film se dérouler pendant qu'on est tranquillement en train de lire dans son fauteuil !!

MicheMiche - 19-10-2012
Quels sont vos liens familiaux avec la famille du Président KENNEDY ?

Charles - 12-10-2012
Je "dépose" mon message: Je lis actuellement "State of the Union". J'adore. Politique sans compromis.

maids56 - 11-10-2012
Bonjour, Je souhaiterais réaliser une interview de Douglas Kennedy pour le site web Cityzeum.com, 2e site éditorial touristique francophone (12 millions de visiteurs l'an dernier). Nous aborderions le sujet des voyages. Cette interview pourrait être réalisée par mail, téléphone ou en direct, au moment qui vous convient. Bien cordialement, --- Maïlys de Seze Responsable éditorial, communication & partenariats - Cityzeum Travel Group +33 (0)1 84 16 88 54 - mailys.deseze@cityzeum.com

robchris - 09-10-2012
Merci Monsieur KENNEDY, merci pour vos livres fascinants qui me transportent, me touchent au plus profond et a chaque fois je n'en sors pas pareil.

boussens - 07-10-2012
Monsieur Kennedy, j'ADORE vos romans, la seule exception étant la femme du Ve où j'ai moins "croché", mais quand même je n'ai pas pu m'empêcher de le lire jusqu'au bout! C'est justement ça, le problème avec vos livres: impossible de ne pas les lire jusqu'au bout tellement ils sont prenants d'où les nuits blanches que je vous dois... M Kennedy, j'ai une question pour vous: avez-vous été une femme dans une autre vie ?!? Je me pose la question tellement vous avez l'air de connaître " de l'intérieur" ce qu'une femme peut ressentir ... Merci encore et surtout surtout continuez à publier !!

Emmanuel - 01-10-2012
Sorry for my poor englich! I just wanted to tell how much i appreciate your novels, reading them like other people go to the movies. I've just finished to read "Rien ne va plus", it's the fourth i've been reading after: " la recherche du bonheur", "L'homme qui voulait vivre sa vie" and "La femme du Vème". I'll certainly buy "Combien" et "Au-delà des pyramides" soon. Thanks a lot for all the good time i spend with your novels, for your sense of humour and a real way to denounce many caricatural aspects of our society... You wright like other make (good!) films... Best regards. Emmanuel.

oniriq - 09-09-2012
c'est dingue, une fois "dans" l'histoire on ne lâche plus le livre et une fois refermé on a qu'une envie, c'est de recommencer...il n'y a qu'un autre écrivain qui me fait le même effet, c'est Haruki Murakami...ils se ressemblent...

Arnaud - 03-09-2012
Bonjour, Hello, I think you speak French, as you live in Paris (at least part time, right?). But let me continue in English, just in case. My name is Arnaud Xainte, and I am a producer director of documentaries and fictions. I just read Combien? and I found it thrilling. After being a broker in the early 90's (you can imagine how interesting Combien was for me then!), I quit for reasons that some of your characters avoke in the book. I went into TV and cinema business. I directed a documentary on the stock exchange and financial markets a year and a half ago. I reformatted it last month, with an English host (Alex Taylor). I just realized how accurate it still is, because nothing has changed really since the crisis. Despite shy attempts of some governments to deal with the excesses (US, Germany), traders still have the same amazing bonuses, banks are again making big profits, rating agencies are still unpunished despite the conflict of interest they are obviously facing. I am thus considering to direct a new documentary on money and what makes the world tick today. Reading your great book, I noticed that the answer already was in your book written 20 years ago! As if you had foreseen what might happen and what happened some years ago. Thus I am not sure how to do it, but a discussion with you would certainly be a great pleasure and an honor. I have indeed read your books for a long time now. I can imagine to do a documentary or a fiction. I find your style in Combien already very much the one you had afterwards in your novels. Even if you say that the characters are real, the style drove me into the story as if it was a fiction. Best regards, Arnaud Xainte 06 07 35 69 06 axainte2@aol.com xainte@illegitimedefense.com

soumaya - 02-09-2012
j'adore vos livres!beaucoup de surprises Amour,Haine .On aime, On déteste .Que Du Bonheur THKS A LOT

ronalivisi - 31-08-2012
je viens de finir "au pays de Dieu"merci Monsieur Kennedy pour votre humour!A bas tous les zélés de toute confession!!amicalement à bientôt dans un prochain livre

laure62 - 26-08-2012
le livre "cet instant là " m'a littéralement bouleversée ! à ce point, je n'aurais pas cru ça possible. c'est vrai que quand je lis, je suis à fond dedans, mais à ce point ?! vivement le prochain ! quel grand bonheur de lire ce monsieur !

Caroline - 21-08-2012
Vous ai découvert en lisant cet été "L'homme qui voulait..." que j'ai lu gentiment en appréciant la plume bien menée. Je pensais m'arrêter là ; je vérifie la recette soupçonnée en lisant le dos de couverture de "Au pays de Dieu" et là, je remplonge. Mais ce livre m'a infiniment plus marquée que le roman. Bravo pour ce boulot qui a demandé, je trouve, une prise de risque personnelle : faire face à des gens manipulateurs de génie - à vous lire -, ne pas plonger dans la déprime face à autant de fanatisme vu de près. Et puis le récit de ce visiteur du couloir de la mort, chapeau, au final, cet homme de Jésus (quelle histoire avec leur Jésus !). Nous observons en 2012 à quel point vous aviez eu raison de bosser sur la question et de la rendre "grand public". Bien à vous. Que Dieu vous garde !!! (désolée, quand j'étais ado, on riait des curés en France !)

Larate - 10-08-2012
Merci que du bonheur pour ce livre passionnant que je viens de dévorer , j ai été ému aux larmes . Que de vérité dans ses phrases sur la destinée de nos vies . Merci . ( cet instant - la)

Poppops - 31-07-2012
Après avoir dévoré "cet instant là" puis "la poursuite du bonheur", je suis à fond dans "quitter le monde" à chaque livre un pur régal. Dans ce dernier, je suis très personnellement touchée par la description millimétrée de ce que l'on peut ressentir lors du décès d'un proche et tout le descriptif minutieux que vous faites des émotions et des réactions. Ces analyses émotionnelles très personnelles sont vraiment d'une authenticité rare. Bravo et encore merci, lorsque je suis dans vos romans je décroche de mon quotidien. Amitiés, POPS

rajayoga - 29-07-2012
Aimerait recevoir de l'info concernant les bouquins virtuel. Merci ! Bravo !

ivangreindl - 25-07-2012
"The moment" est un livre bouleversant... L'analyse psychologique des sentiments est d'une telle force qu'on a du mal à ne pas croire à des éléments autobiographiques. On se met tellement à la place de Petra, on imagine avec horreur le long supplice qu'elle a subi, l'insoutenable dilemme qui l'a broyée ! Une lecture vraiment interpellante -- et inoubliable. 'Congratulations, M. Doug!' Ivan Greindl, dds

etoile - 14-06-2012
Bonjour M. DOuglas, j'ai lu deux de vos romans à la suite et j'ai adoré. Jai également vu votre intervention à l'émission de Laurent Ruquier, j'ai beaucoup aimé, en fait j'aime beaucoup ce que vous faites, cela est très réaliste. A bientôt, Marie

flonice - 10-06-2012
Ravie de notre rencontre à Nice lors du salon du livre le 9 juin 2012. Un grand merci pour le temps que vous m'avait accordée pour m'expliquer rapidement (séance de dédicace oblige)votre immersion dans l'univers de la justice pour l'écriture de votre chef-d'oeuvre (tout du moins pour moi)"une relation dangereuse". Avez-vous une autre adresse où il serait possible de poursuivre notre discussion vous pourriez peut-être me conseiller afin que je puisse comme vous écrire 4 pages chaque jour, je n'y arrive toujours pas!!!. Par avance merci, Une fidèle lectrice, une admiratrice de votre talent. Florence

Jeanne - 03-06-2012
Fan totale de vous et ayant lu tous vos livres, j'ai beaucoup aimé votre passage chez Ruquier samedi soir. Je n'aime pas trop L. Ruquier et A. Pulvar mais j'ai regardé toute l'émission rien que pour vous. J'attends votre prochain roman avec impatience. Prenez soin de vous, je vous adore.

Gerard - 30-05-2012
Bonjour, monsieur Kennedy, hier soir je vous ai écouté chez Kathleen Evin. Où avez-vous appris à parler si bien le français ? Cordialement Gérard

Marion - 14-05-2012
Bonjour, Je voulais tout simplement saluer votre immense talent : vous êtes un de mes auteurs de prédilection, vos livres sont pour moi de réels moments de bonheur. Chaque roman est une nouvelle promenade que l'on ne se lasse jamais de faire et de refaire. J'espère pouvoir vous lire encore longtemps. Bonne continuation, amitiés.

chazan - 11-05-2012
Je préfère lire les livres de douglas kennedy en VO (c'est à dire en Anglais!) Comment s'appelle "Combien ?" dans la version anglaise ? Merci Charles hazan

andrederennes - 10-05-2012
Bonjour, Je vous ai rencontré lors de votre passage à Rennes et ai beaucoup aimé votre simplicité, votre accessibilité. Je suis bénévole dans l'organisation du festival de littérature généraliste populaire de Rennes " Rue des Livres " La 5° édition a eu lieu début mars, la 6° édition est programmée du 15 au 17 mars 2013. Si vous êtes en France à cette époque, ce serait une immense joie pour nous, organisateurs, bénévoles de vous accueillir à cette occasion à Rennes. Très cordialement André www.festival-ruedeslivres.org festivalruedeslivre@yahoo.fr

nathgi - 29-04-2012
Je viens de finir la lecture de "ces instants-là" et j'ai trouvé cette histoire très émouvante et très instructive aussi : Berlin il y a 30 ans on connaît mal ou on a oublié ..... Je lis beaucoup et j'aime les voyages que vous nous faites faire Mr Kennedy Je sais que ce livres fera partie de ceux qui laissent une trace en nous car il m'a touché et pour ça je vous remercie profondément C'est un des seuls plaisirs que je vis à fond : les livres et tout ce qu'ils nous apportent de magique et de bon eux elle je ne serai rien

nathgi - 29-04-2012
Je viens de finir la lecture de "ces instants-là" et j'ai trouvé cette histoire très émouvante et très instructive aussi : Berlin il y a 30 ans on connaît mal ou on a oublié ..... Je lis beaucoup et j'aime les voyages que vous nous faites faire Mr Kennedy Je sais que ce livres fera partie de ceux qui laissent une trace en nous car il m'a touché et pour ça je vous remercie profondément C'est un des seuls plaisirs que je vis à fond : les livres et tout ce qu'ils nous apportent de magique et de bon eux elle je ne serai rien

eloise - 26-04-2012
La poursuite du bonheur a été un choc tant ce livre raconte mon histoire! Comment avez-vous pu lire dans mes pensées? Je dévore vos livres depuis et de plus, je me suis mise à écrire grace à vous! Grand merci! Continuez de nous émouvoir et de nous faire rêver.

twinann - 19-04-2012
Bravo Douglas, Vous êtes venu à Quimper et je viens de finir votre livre "cet instant-là" : un pur bonheur, plein d'espoir bien écrit maintenant je vais le lire en version américaine "to improve my english".......Peut-on vraiment échapper à "l'instant"? A bientôt.Continuer.Twinann

Andy55 - 14-04-2012
Dear M. Kennedy, Pourquoi essayez-vous de mettre en doute nos sentiments? Pour quoi essayez-vous déstabiliser nos vies paisibles ? Voulez-vous que chaque fois quand le rideau tombe et on remet votre livre sur étagère. on en fasse un deuil? C'est vraiment petit.Et c'est injuste. On vous déteste et on vous adore !!! Mais continuez comme ça. Vous nous être pas indifférant

froise - 06-04-2012
merci pour vos romans qui me font voyager, j'adore votre analyse de la vie et me ressource en les lisant. UN VRAI BONEUR... pourquoi les méres de vos héros sont elles toujours toxiques. cela a-t'il un rapport avec votre vie à vous. MERCI

francois - 02-04-2012
"The moment" m'a bouleversé, jamais je n'avais ressenti ça, je sais pas si je dois remercier Douglas Kennedy (lira-t-il ce message) mais l'histoire de Thomas Nesbitt et Petra Dussman m'a marqué probablement ad mortem. Evoquer le totalitarisme, la violence, cette cruauté. Il a du lui falloir du courage

saabbb - 20-03-2012
bonjour, il me semblait bien qu'il était très personnel ce roman ... je vais à Berlin pour la première fois très bientôt et quand j'ai vu que vous sortiez un livre (j'en avais déjà lu 2 ou 3 de vous), de surcroît qui se passe là bas, je n'ai pas hésité un instant ! et je n'ai pas été déçue : merci pour ce beau roman où l'on retrouve la recette méthodique que l'on aime chez vous et cette fois-ci une documentation vraiment passionnante sur "cet instant là" de l'Histoire ! j'ai beaucoup appris, ma curiosité a été chatouillée ... Merci pour ce beau roman !

clarinette - 15-03-2012
Tant que vous écrirez, nous conserverons le goût si précieux de la lecture. Bravo pour votre talent à vous glisser dans la peau d'une femme dans "a la poursuite du bonheur" et "les charmes discrets de la vie conjugale". Sans compter les autres tranches de vie qui nous maintiennent en haleine. Se plonger dans une de vos oeuvres fait partie des bonheurs que la vie peut offrir. MERCI.

huguette - 07-03-2012
votre dernier livre m'a bouleversée, tellement votre style accroche le lecteur. J'ai lu tous vos livres avec le même enthousiasme et à chaque fois la dernière page m'a laissée triste comme la perte d'un être cher.Merci pour tout le plaisir que vous donnez à vos lecteurs. Avec toute mon amitié.

jerome - 07-03-2012
Après m'être abreuvé d'Amélie Nothomb,je vous est découvert, je ne vous lâche plus. En ce moment je dévore votre dernier roman "c'est instants là", je suis au chapitre du journal intime de Pétra, une question, y a-t'il une part de vécu? Si oui, j'en suis bouleversé, merci encore, et si vous voulez boire une Guiness, la porte est grande ouverte. Merci

violette7731 - 07-03-2012
Je viens de terminer la lecture des "charmes discrets de la vie conjugale". Je suis subjuguée par votre écriture et... y a-t-il une suite aux aventures d'Hannah ? merci

kate67 - 27-02-2012
Bouleversant alors que je ne connaissais pas du tout vos oeuvres. Je me suis tellement évadée à Berlin, ville que je connais assez bien, que j'ai vu à travers de votre roman chaque rue, chaque coin dont vous parlez. J'ai eu du mal à sortir de ce drame, étant une lectrice invétérée de romans, c'est bel et bien la première fois que j'ai fermé le livre en pleurant...

Molini - 27-02-2012
Nous sommes de fidèles lecteurs de vos romans, et en apprécions les intrigues et rebondissements. Ayant vécu dans le Connecticut, l'évocation des villes de Nouvelle Angleterre, la 95, etc.. nous replonge dans notre passé et nous apprécions la description réaliste de ces lieux et du mode de vie des habitants. Toutefois, dans le dernier roman que nous venons de lire, « l'homme qui voulait vivre sa vie », nous avons relevé, sauf erreur de notre part, quelques incohérences de chronologie que nous nous permettons de vous signaler. Ainsi l'attentat du WTC (2001) est évoqué lorsque Ben Bradford réalise les photos de l'incendie de foret dans le Montana, alors que la naissance de son fils Jack avec Anne qui arrive après cet incendie est datée du 2 février 1996... D'ailleurs cette date de naissance n'est pas réaliste puisque ayant fait la connaissance d'Anne après Noël 1995 il semble difficile d'accoucher moins de 2 mois après ! Bien sûr ceci ne remet en rien le plaisir que nous avons à la lecture de vos romans. Cordialement le 27/02/2012

landingboy - 24-02-2012
Merci , merci , merci..... et encore Merci!!!!!!

linette - 14-02-2012
Je suis FAN de tous vos bouquins ! J'adore votre écriture et j'aimerai publier une courte nouvelle (autobiographique) : "Cauchemar à la neige" !

Francois - 11-02-2012
Il est très tard dans la nuit, et je suis submerge par l émotion a la lecture des dernières pages de "Cet instant la", ne pouvant retenir mes larmes ; je voudrais vous dire a quel point j ai hâte de le faire partager a un amour disparu...

minoune - 06-02-2012
Do you think Mr Kennedy that you always depict US way of life in your novels,on purpose or inadvertently? I think that you are without doubt among some few American,who look at the US way of life with a critical eye ,dont you?

titi78 - 03-02-2012
Merci de me faire rêver, de me permettre de m'évader pendant quelques heures... J'ai dejà lu tous vos romans une bonne dizaine de fois et je ne m'en lasse pas! A quand le prochain roman?!

marie94 - 29-01-2012
J'ai découvert votre livre grâce à mon fils qui effectuait un stage à La Griffe Noire lorsque vous êtes venu y faire une dédicace en décembre dernier. J'ai adoré cette histoire que j'ai dévorée en quelques jours. Ce we, je viens de terminer Au-delà des Pyramides et je compte bien poursuivre la lecture de vos livres. Merci

NOUNOUCHKA - 24-01-2012
Je viens de terminer "Cet instant là" formidable histoire qui m'aura fait verser quelques larmes ! par contre j'attendais un moment donné des nouvelles de Fitzsimons-Ross ! il disparait rapidement alors que c'était une rencontre importante pour Thomas. J'attends le prochain livre avec impatience. M. Kennedy viendra t il un jour à la fête du livre, sur la magnifique place Stanislas à Nancy ?

sisisisi - 20-01-2012
La lecture de "Cet instant là" m'a touchée et boulversée au plus profond,tant l'art de votre écriture est,pour moi,ce qu'il y a de plus pur et magnifique.

franzrob - 18-01-2012
Dear Ned: I Love you ! you really should come to France and kick our president's ___. merci pour ces beaux moments d'espoir, car vos personnages sont de vrais héros modernes et ça nous manque, les héros - ou on ne sait plus trop bien les situer. love fr

deniseloulou - 16-01-2012
pour moi, vous êtes certainement le meilleur écrivain de notre époque un grand merci et écrivez encore beaucoup de livres

quebecoise - 12-01-2012
Cher Douglas, je viens de terminer la lecture de votre dernier roman... et j'en ai perdu le sommeil. Une autre leçon de vie... un autre échec... et pourtant on survit. J'ai passé deux jours d'évasion en Allemagne sans quitter ma maison et je rêve maintenant d'y aller. Merci de tout coeur... Louise

PAQUERETTE - 11-01-2012
j'aime beaucoup votre écriture, et votre imagination!!je regrette de ne pas avoir pu venir à votre séance de dédicaces à l'automne dernier à Chambéry, mais je sais qu'il y avait beaucoup de monde, la Librairie Garin me l'a dit beaucoup de femmes, pourquoi? les hommes aussi aiment vos romans!! Peu importe, merci de nous faire réver à travers votre imagination et votre talent d'écrivain.

margot - 09-01-2012
tout simplement ;merci vous me donner la possibilitè de m;echapper du quotidien et de voyager assez loin pour oublierune certaine solitude margot

barbabelle - 09-01-2012
encore une merveilleux momentde lecture avec de dernier roman;chaque livre est un "instant" inoubliable j'ai déjà eu la chance de vous exprimer toute ma joie et toute mon admiration et donc que dire de plus: encore une fois vous m'avez séduite

Annick - 07-01-2012
j'ai savouré cet instant-là à petites doses pour prolonger le plaisir, comme pour le chocolat ; il m'est cependant arrivé de craquer, au mépris de mes heures de sommeil.... Merci Monsieur Kennedy.

Odilon - 06-01-2012
Cet instant là, encore un merveilleux roman, quelle écriture, quel encoutement quelle intelligence, enfin il y a tout et j'ai absolument adoré. merci de me faire rêver

annenakache - 03-01-2012
Bonjour, C`est la 1ere fois que je lis un roman de Mr Kennedy " Quitter le monde". Je saute toujours des pages lors de mes letures, la non. Mais je trouve terrible d`avoir fait mourir la petite fille Emily, car on ne s`en remet pas tout comme l`heroine Jane. Ca laisse un gout ameret une angoisse profonde surtout quand on a un enfant du meme age. J`ai beaucoup aime ce livre malgre ce sentiment.

camillec - 02-01-2012
j'ai trouvé récemment une antidote au deuil du livre terminé: je recommence immédiatement une nouvelle lecture, avec un oeil neuf et plus attentif encore à l'écriture.Jusque là, j'ai admiré la capacité de DK à se mettre dans la peau des femmes.Je le découvre comme un alter ego, car j'ai longtemps vécu dans différents pays d'Europe, dont l'Allemagne avant la chute du mur.Je ne suis jamais allée à Berlin cependant et cela reste un rêve que j'espère réaliser cette année. Je suis sûre que j'y verrai beaucoup d'autres choses que si je n'avais pas vu le livre. J'adore aussi la voix de l'auteur, son rire et j'ai bien regretté de l'avoir manqué de justesse à la Fête du Livre de Radio-France.En tant que passionnée par l'anglais et bien d'autres langues depuis mon plus jeune âge, j'ai l'impression de connaître l'auteur, né un an avant moi et dont le parcours me ressemble tant. Il me reste à vous faire découvrir à mon irlandais déraciné de mari(nous vivons depuis 22 ans en France, après être rentré d'Allemagne 10 jours avant la chute du Mur).Depuis Friedrichshafen, nous avons vu de nos yeux l'afflux des gens de l'Est, mais je ne croyais pas la réunification possible.Depuis Brême où j'ai vécu 5 ans, je voyais sur l bâtiment officiel une maxime concernant "le destin de la séparation" ou devrais-je dire " la culpabilité de la séparation" qui m'interrogeait beaucoup. J'avais 27 ans et je ne comprenais pas encore parfaitement toutes les implications et complexités de tout celà. Votre livre m'a énormément parlé et touchée. Je vais l'offrir, comme souvent, à tous ceux que je trouve digne de le lire.Quelle éciture subtile, quel sens de l'h/Histoire. Merci infiniment pour votre sensibilité et la profondeur de vos interrogations.

cremedeK6 - 01-01-2012
Je commence la lecture de ce dernier opus et me trouve dans une situation analogue ...j'ai avalé les cents premières pages en attendant une dépanneuse ,j'attend de lire la suite pour vous transmettre mes impressions ...A bientôt donc . Une fidèle lectrice

sallygoodchild - 01-01-2012
UN GRAND MERCI D'EXISTER

pompounette - 28-12-2011
Merci Monsieur Kennedy pour votre dernier livre que je viens de finir et qui me laisse une forte impression à la fois triste et optimiste.Belle histoire d'amour sur fond de guerre froide et d'espionnage de part et d'autre du Mur de Berlin...J'ai lu presque tous vos livres et celui-là me semble le plus abouti et bien écrit.

Monica - 20-12-2011
J'ai adoré le dernier roman et cela me conforte dans l'idée que le réel amour existe. Merci à l'auteur pour ces merveilleux passés à lire ses formidables romans.

babeth - 19-12-2011
Dommage de ne pas avoir eu plus le temps de discuter avec vous de votre dernier livre qui m'a propulsé des années en arrière, à l'époque où j'avais été à Berlin (en 1978, 1981, 1986 et après la chute du mur) : le check-point, Kreuzberg (où je logeais également), le KaDeWe, les bistrots "alternatifs" (à l'image de celui dont je vous ai remis la carte des boissons, petit clin d'oeil de l'humour berlinois, et seul souvenir qui me restait de cette époque, à part quelques photos). Peut-être aurons-nous l'occasion de discuter lors de votre prochain passage à Strasbourg, sinon tant pis.

tanagra - 11-12-2011
Je vous aime beaucoup,MR kENNEDY,je lis et je relis vos livres indéfiniment,car il y a plusieurs lectures possibles et entremêlées.Il n'empêche que vous êtes un mélange étonnant et détonant de mélo et d'hyperréalisme.Admirable! et profondément attachant.

agathe - 11-12-2011
J'ai terminé "cet instant-là" au petit matin et je me retrouve face au vide du livre fermé.J'avais 21 ans quand le mur est tombé, je ne parle pas allemand et je ne suis jamais allée en Allemagne, sauf cette nuit avec Thomas et Petra. Je viens de regarder les images de la chute du mur, à 21 ans je m'en réjouissais et j'en étais émue mais ce soir j'ai regardé attentivement chaque silhouette et chaque visage, en étant convaincue que derrière chacun d'entre eux se dissimulaient des drames et des passions... Merci pour votre talent et votre humanité.

tasmanie - 10-12-2011
comme j`aurais aimé vous lire il y a 30 ans !! J`aurais sans doute évité quelques erreurs...mais !! J`ai adoré lire votre dernier bouquin: Cet instant-là . Bravo vous êtes un grand écrivain avec une telle connaissance de la nature humaine !!

VICTORIA - 09-12-2011
bonsoir je viens de finir QUITTER CE MONDE : fabuleux fabuleux j'aime vos livres , vos écrits cordialement VICTORIA MIZRAHI

gigaber - 06-12-2011
Fidèle lecteur et grand admirateur de vos romans j'ai été profondément déçu par le film français "L'homme qui voulait vivre sa vie" que j'ai vu sur canal+ dernièrement. En effet il ne respecte en rien (ou si peu)votre excellent roman. Sans compter l'acteur Duris qui ne ressemble pas au personnage, les nombreuses anomalies et le final absurde sur le bateau massacrent complètement votre oeuvre. Par pitié, ne vendez pas les droits de faire un film de vos livres à n'importe qui. Celà vous dessert complètement. Si les réalisateurs n'ont pas les moyens financiers de faire un film correct, il vaut mieux qu'ils s'abstiennent. Je crains que le film sur "la femme du Vème" soit aussi minable. Quel dommage! Soyez exigeant sur le casting et le respect de l'histoire! Merci encore pour vos bons romans.

agnesvarjas - 01-12-2011
Je suis très contente de vous avoir rencontré au restaurant tailandais. Vraiment! J'ai lu la plus part de vos livres. Je connaissais votre photo devant le mur jaune,c'est comme ça que je vous ai reconnu. Merci pour votre gentillesse, Agnes la hongroise (qui vit à Paris aussi)

maxicath - 30-11-2011
Je viens d'apprendre que Douglas Kennedy était venu dédicacer son livre hier soir à la Garenne Colombes alors que c'était prévu le 10 Décembre. Je suis très déçue de ne pas l'avoir vu et n'avoir pas été informée

cyranelle - 27-11-2011
J'ai tourné la dernière page de ce livre des larmes plein les yeux. Je n'ai pu quitter ce roman qui m'a suivi partout et je dois l'avouer, il me faut un peu de temps pour entreprendre une autre lecture... Merci Douglas...

lauredoudoune - 27-11-2011
J'ai vraiment aimé ce livre cet instant là, je l'ai acheté en entendant l'interview de Dougals Kennedy sur Europe 1. Et même si j'ai trouvé un peu lent à démarrer, c'est à la fois un roman d'amour sans être à l'eau de rose ce qui m'ennuie en général. Et c'est tellement criant de réalité, cette réflexion dès qu'on passe 40 ou 50 ans sur notre vie et ce que nous aurions pu rater ou réussir mieux grâce à cet instant là. C'est vraiment profond et plein d'émotion ! Je vais donc lire les autres livres de Douglas Kennedy ! Laure

claudias - 25-11-2011
"le désespoir existentiel qui domine tant d'aspects de la vie d'adulte.."tiré de "cet instant là"Comme je comprends Thomas!à qui doit ressembler Douglas..le sentiment de solitude, entre autre..un personnage attachant...

Philou - 24-11-2011
Quel est le titre anglais de "L'Homme qui voulait vivre sa vie"? Je veux offrir ce livre à une amie angliciste.

Quinacridone - 20-11-2011
Depuis "L'homme qui voulait vivre sa vie", qui m'a enthousiasmée, j'ai lu tous vos romans avec délectation, jubilation, bonheur, quelquefois euphorie...J'attendais avec impatience "Cet instant-là". La magie est toujours au rendez-vous... Merci pour ces heures de lecture de pur plaisir... Quina

michelloirette - 17-11-2011
Je suis moi-même romancier. Evidemment beaucoup moins célèbre que Douglas Kennedy ! Je crois avoir lu tous ses livres et y avoir trouvé beauocup de qualités : densité romanesque, récit alerte "sans embonpoint ni graisse superflue" comme l'aurait définit Paul Morand. C'est pour moi un des plus grands écrivains américains contemporains. J'ai traduit un livre d'une de ses compatriotes Nina Galen et à l'occasion de cette traduction, nous nous étions longuement entretenus sur "la femme du 5ème" que je venais de lire et elle me confia qu'elle regrettait qu'il n'eût pas aux Etats-Unis le succès qu'il connaît en Europe.

Celine - 16-11-2011
J'ai eu le bonheur de vous voir hier à Nice et vous confirmez ce que je pensais de vous, vous être génial !! vous parlez un français à faire envier beaucoup et bien que j'ai lu tous vos livres vous m'avez une fois de plus séduite ! merci Monsieur Kennedy ! vous êtes un grand auteur et un grand homme !! merci pour vos lecteurs !

chandel91 - 13-11-2011
Nous avons lu tous les ouvrages parus en poche et nous n'avons pas résisté à l"achat de la dernière parution "cet instant là" n'ayant pu attendre la sortie en poche vite le prochain Bien sincèrement

janvier - 07-11-2011
2 pages dans un journal belge: l'entretien m'a réellement séduite. au revoir.

redcedar - 06-11-2011
En pleine lecture de "cet instant là"... sous le charme total et engloutie avec bonheur dans cette l'histoire..je suis en train de tomber amoureuse...

chris85160 - 05-11-2011
Merci pour cette rencontre magique et votre gentillesse et disponibilité lors de cette dédicace à Nantes.

gaelle - 04-11-2011
J'ai eu le coup de foudre pour Douglas KENNEDY lors de vacances ennuyeuses et grisâtres en Vendée de 2010, alors que je faisais mes courses, je suis tombée nez à nez avec mon premier roman "Quitter le monde". Dès l'instant où j'ai commencé à le lire, je ne pensais plus qu'à ça, je voulais connaître la suite, et, finalement, je l'ai eu mes vacances, plongée dans ce roman magnifiquement bien écrit et captivant, et c'est comme ça à chaque fois, je sais qu'un livre de Douglas KENNEDY commencé, et plus rien n'a d'importance à côté! Quel bonheur!

IRLANDE - 04-11-2011
J'ai assisté hier soir à votre venue à Rennes pour une rencontre et dédicace de CET INSTANT LA - - excellent dommage que ce fut trop court - très intéressant de vous entendre parler de votre vie (votre enfance) et votre façon d'écrire - heureuse de la dédicace et la photo ouf après deux heures d'attente. maintenant je me plonge dans la lecture en me souvenant des détails évoqués par vous - merci

minouche - 02-11-2011
'Cet instant là ' votre dernier roman,transporte le lecteur, la lectrice dans un contexte inconnu, un milieu hostile. Quel talent..!On referme, on quitte ce livre à regret.Merci. And.

sandra - 02-11-2011
cher M. KENEDDY, je voulais simplement vous dure que j'ai adoré votre livre "la poursuite du bonheur". j'en suis encore bouleversée.c'est mon préféré. svp n'arretez jamais d'écrire !!! vous êtes un grand écrivain !!!

francine - 30-10-2011
En cours de lecture de votre dernier roman tres envie grâce à vous d'arpenter Berlin et d'en savoir plus ..... une lecture pleine d'émotions je n'arrête pas de vanter vos livres à mes amies.... vous ètes excellent continuez à nous faire partager votre écriture Merci Mister Kennedy

philip - 30-10-2011
cher monsieur j'ai lu toute votre oeuvre et je viens de lire cet instant là. un nouveau livre remarquable où vous décrivez sur fond d'une histoire d'amour bouleversante ce que fut la cruauté du régime totalitaire d'Allemagne de l'est . Bravo monsieur vous etes un de mes auteurs préférés.

langip - 19-10-2011
Magnifique c'est votre meilleur livre ce dernier, je vous ai tout lu et c'est le meilleur c'est pas peu dire. J'ai commencé ma biographie avec mon histoire vous feriez un livre superbe.!! Bravo et Merci

mounecat - 17-10-2011
Bonjour Cher Douglas Kennedy, Je suis passionnée par vos romans que nous dévorons en duo mon fiancé et moi-même. Comme vous, nous avons les mêmes émotions lorsque nous voyageons et partageons les mêmes ressentis sur l'Amérique que nous chérissons aussi avec ses travers. Lors de notre dernier périple, nous avons visité le Grand Téton, l'idaho, Salt Lake, et Reno....Après notre rencontre avec vous lors d'une dédicace à ROUEN, nous avons encore eu plus de plaisir à vous lire dans votre dernier roman. Quel bonheur de vous avoir en france... Bientôt, nous partirons pour Berlin et les capitales de l'Est...peut-être aurons-nous le plaisir de vous lire encore lors de prochains récits de voyages... A bientôt je l'espère vivement et secrètement!

Cathy73 - 16-10-2011
Merci pour cette chaleureuse rencontre, hier à Chambéry … Dans l’attente de vos prochains livres et d’autres dédicaces !! Cdt, Cathy … (Joyeux Noël …)

loeilecoute77 - 14-10-2011
DOUGLAS KENNEDY A PARIS ! Il viendra dédicacer son nouveau roman "Cet Instant-là" à la librairie L'Oeil Ecoute (77 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris, 01 45 48 27 62), le mardi 18 octobre 2011, non plus à 18h comme nous l'avions d'abord annoncé, mais à partir de 19h.

Michele - 14-10-2011
J'ai lu tous vos romans (mais pas encore le dernier). Certains m'ont moins plu mais j'en ai tellement aimé d'autres que je continue à vous lire pour retrouver ces émotions.

petras - 13-10-2011
Merci de mettre des mots sur ce que je vis, de supporter le quotidien.

Noursonne - 12-10-2011
J'attends toujours avec impatience vos romans. Ils sont fabuleux. Merci Monsieur Kennedy.

Noursonne - 12-10-2011
J'attends toujours avec impatience la sortie de votre dernier roman. Ils sont fabuleux. Merci M.Douglas Kennedy

Dominique - 12-10-2011
Bonjour Monsieur le faiseur de nuits blanches!!Séjour au Maroc,lecture distraite d'un magazine au soleil..qui m'apprend la sortie de votre dernier livre..j'ai failli me faire rapatrier directement à ma librairie préférée à Grenoble!!A peine rentrée,sous la pluie,je m'y précipite..et là on est en plein drame:deux jours après la parution,ils ne l'ont pas reçu!!!Divorce immédiat avec le libraire!Je l,ai aheté ailleus,ouf!On ne laisse pas ,un lecteur en manque du dernier Douglas Kennedy enfin!!J'ai donc pu commencé "Cet instant-là"et 50 pages plus tard,ma famille se demande déjà si elle va avoir à dîner ces jours-ci..Merci pour ce bonheur tant attendu de vous lire à nouveau.

sandy11 - 12-10-2011
Votre plume me touche particulièrement car elle exprime et verbalise d'une façon si vraie, et si évidente ce que bien souvent nous n'arrivons pas à exprimer, ce qui crée une proximité toute particulière entre le lecteur, vos personnages et vous même. Vous savez mettre le mot juste à chaque émotion, chaque ressenti, chaque situation. Vous savez captiver mon intérêt (le suspens est quelquefois insoutenable !) avec des notes d'humour parfois. Tout simplement on ne voudrait pas qu'il y ait de dernière page . c'est si simple la littérature...

Decibelle - 12-10-2011
Vous êtes mon auteur préfèré... Quand je ne dors pas la nuit je relis un passage de l'un de vos romans..sauf piège nuptial qui le fait toujours aussi peur.... Félicitations Bien a vous

lageisse - 09-10-2011
Bonjour, Je viens d'acheter votre dernier livre qui vient de paraître pour l'offrir à une amie, mais j'ai tellement envie de le lire que je vais en racheter un demain. C'est un bonheur de vous lire... Très cordialement.

Minouche - 08-10-2011
Cet instant là: talent et charme de l'écriture.Livre que je quitte, à regret.Merci.And.

france - 08-10-2011
je l'adore j'ai tous ses livres je l'ai fait connaitre a mon mariquand il commense un de ses livre il ne peux s'arreter!!!!!!

anny91 - 06-10-2011
J'ai acheté hier "cet instant là". j'avais rêvé la veille que j'engueulais mon libraire car il ne savais pas ou il les avait rangés et je lui expliquais qu'il fallait qu'il soit en tête de gondole. Je me régale déjà à la lecture des prmeières page et j'ai peur de le finir trop vite. Il en faudrait au moins deux par an.

paty1973 - 06-10-2011
Fabuleux

virginie - 05-10-2011
EVENEMENT à la librairie Libris-Agora à BRUXELLES : Douglas Kennedy sera parmi nous pour une rencontre et dédicaces ensuite ce MERCREDI 12 Octobre à 13h00 !!! Nous vous attendons nombreux et vivement vous rencontrer Cher Douglas Kennedy!!! Pour info: 0032.2.5116400

loeilecoute - 04-10-2011
Re-bonjour, Douglas Kennedy sera bien à la librairie L'Oeil Ecoute à partir de 18h, mais pas à la date précédemment annoncée : non plus le jeudi 20 octobre, mais le MARDI 18 OCTOBRE. Pardon pour ce petit changement de date, et cordialement, Librairie L'Oeil Ecoute

loeilecoute - 29-09-2011
Bonjour, Douglas Kennedy viendra dédicacer "Cet Instant-là" le jeudi 20 octobre 2011 à partir de 18h à notre librairie, la librairie L'Oeil Ecoute : 77 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris / 01 45 48 27 62 (cf. www.loeilecoute.com et www.1001libraires.com ). Vous serait-il possible d'annoncer cette dédicace sur votre site et dans votre newsletter ? D'avance merci, et bien cordialement, Librairie L'Oeil Ecoute

legassgl - 27-09-2011
Je suis en état de manque j'attends avec impatience votre nouveau roman JACQUES

romane - 14-09-2011
Un jour pluvieux d'été, je suis allée dans ma librairie, j'ai choisi L'homme qui voulait vivre sa vie que j'ai adoré je n'avais qu'une hâte de continuer ma lecture dès que je le pouvais....je l'ai dévoré et quand je l'ai fini il fallait que je retourne au plus vite m'en acheter un autre j'ai choisi Quitter le monde, je n'avais jamais lu aucun de vos livres....bienvenue dans ma bibliothèque...Merci à vous pour ces délicieux moments de lecture.

whiteandblack - 12-09-2011
Bonjour, J'aimerais être sûre du titre de votre prochain roman qui doit sortir début octobre? Est-ce bien "Cet instant-là". Je vais le commander dès maintenant car j'attend avec impatience ce moment. Julie

cybervaloo - 12-09-2011
les gens sont-ils tous tellement prévisibles, que vous puissiez écrire ce qui résonne en nous, comme une évidence?sommes nous tous si semblables?vous écrivez ce que j'aurais voulu écrire moi-même...mais je suis une femme. merci pour votre talent

gildom - 07-09-2011
je vous decouvre par hasard dans une librairie avec quitter le monde et je suis enchante par votre roman ayant hate dans lire un prochain car vouz avez beaucoup de talent felicitations.

RUTEBEUF - 03-09-2011
S'il vous plaît, Mr D. Kennedy, un livre par an c'est trop peu !... Cela fait des mois que j'attends votre prochain roman...

jadesod - 21-08-2011
Par hasard je vous ai découvert, dans une librairie,il y a peu, un jour de grande tristesse, cet été je le passe avec vous, un livre encore et j'aurais tout lu de vous... Après...je pense, j'espère,...je change de vie... Merci

canard1 - 19-08-2011
Douglas, excusez-moi de cette familiarité mais je me sens si proche de vous! de tout ce que vous écrivez dans vos livres que j'ai adorés. Moi qui ne lisais pas de romans mais d'autres genres littéraires, vous m'avez réconcilié avec cette forme d'évasion extraordinaire que je ne m'accordais plus ayant trop souvent été déçue. Votre sensibilité que vous retranscrivez au travers de vos personnages me touche à coeur et résonne en moi. Merci beaucoup ,j'attends vivement votre prochain livre.

CELINE - 17-08-2011
votre premier livre que j'ai lu est "quitté le monde"... depuis je ne peux que dévorer tous vos romans, les un après les autres c'est un vrai bonheur, des leçons d'espoirs et des frissons de pages en pages ! bravo et merci ! vivement le prochain

salemoum - 13-08-2011
Merci Douglas Kennedy. Grace à vous j'ai retrouvé le gout de la lecture.Vous racontez des histoires vraies du monde. Merci encore et n'arrêtez pas.

ktio1982 - 09-08-2011
Bonjour Mr Douglas,j'ai 31 ans ;ily a 4 ans que je suis tombé sur un texte de Mr Voltaire "lettre de conseils",depuis ce jour jusqu'aujoud'hui la littérature a pris une place considérable dans dans ma vie.Je ne peux passer une journée sans voyager des heures dans l'univers de la littérature .la littérature est devenu ma "colonne vertébrale"pour dire comme Michel Butor .Ma question est la suivante;est-ce que sans tabac et à l'age de trente ans;on peut devenir un écrivain célèbre.je ne fume pas,je pratique beaucoup de sport.Je prépare une licence en maths.j'admire Les grands hommes de lettres donc vous faites parties.jai pu me faire quelque chose qu'on peux appeler une petite bibliothèque et je suis aussi aussi passioné de la philosophie bref de tous les savoirs mais mon plus grand rêve est d'écrire.Grâce à la littérature,j'ai une certaine équilibre dans la société;d'ailleurs tu le dis: "la littérature permet d'échapper aux réalités quotidiennes."

AKHENATON - 26-07-2011
C'est avec beaucoup de regret que j'ai achevé la lecture de la femme du Ve. Je vendrais mon âme au diable pour croiser mon ange gardien même si je dois en retour faire des sacrifices. Merci M. KENNEDY puur cette magnifique histoire.

AKHENATON - 26-07-2011
C'est avec beaucoup de regret que j'ai achevé la lecture de la femme du Ve. Je vendrais mon âme au diable pour croiser mon ange gardien même si je dois en retour faire des sacrifices. Merci M. KENNEDY puur cette magnifique histoire.

AKHENATON - 24-07-2011
Je suis arrêtée à la page 98 de la femme du Ve. L'histoire de cet universitaire entre en raisonnance avec la mienne. La vie vous réserve parfois de mauvaises surprises. Mais il suffit d'une rencontre pour vous réconcilier avec la vie et vous redonner foi en l'humanité. J'aimerais y croire !

foliossimofolio - 23-07-2011
je vous ai découvert aujourd'hui à la télévision:il y aurait donc quelqu'un comme moi dans le monde ?!vous me réconciliez avec moi-même.merci.

Francoise - 22-07-2011
Merci Mr Douglas pour vos livres, je ne m en lasse jamais.Je les achete des leur parution en France et je les relis souvent. je vous souhaite d ecrire encore longtemps des livres toujours aussi passionnants.Merci encore.SUZY

uranie - 17-07-2011
Je viens de regarder un reportage à la télévision et je suis attiré par votre personnalité. Je n'ai pas encore lu un de vos livres et cela m'a donné envie de vous découvrir.Mais je trouve que vous êtes un des rares hommes à avouer qu'il vous faut fuir la routine pour pouvoir écrire et aimer enfin c'est ce que j'ai cru comprendre.J'ai très envie également d'écrire et vous m'avez fait entrevoir peut-être une nouvelle vie merci d'exister.

16091945 - 17-07-2011
Mr Kennedy Je vous rencontré à Toulouse à la sortie de votre roman "Qitter le monde" et vous m'aviez surnpmmé jacque selui qui pose beaucoup de question.Cette fois ci je n'ai qu'une seule:Quand je pourrai lire votre pochain roman?Je l'attends avcxc impatience. avec tous mes remerciements Jacques

goldFisch - 17-07-2011
c'est l'histoire d'un homme qui n'aime pas parler plus de deux minutes en tête à tête.

koukouchka - 17-06-2011
bonjour j'ai découvert "quitter le monde " un peu par hasard, en me choisissant des livres dans une librairie, et je n'ai vraiment pas regretté ce choix;depuis, j'ai acheté tous vos livres et je vous félicite pour vos récits captivants, si finement analysés et pour leur traduction de si bonne qualité.Le film tiré de votre roman"l'homme qui voulait vivre sa vie m'a quelque peu déçu car il manque tout le back ground des personnages, mais n'est ce pas l'apanage de toues les adaptations cinématographiques;pourtant une question?pourquoi tous vos personnages sont ils presque frisent le désespoir mais parviennent toujours à vaincre l'adversité?est ce un message d'espoir que vous désirez délivrer aux plus déprimés d'entre nous? en tous les cas, je serai toujours ravie de vous lire car je suis assurée de ne jamais m'ennuyer !merci beaucoup;cordialement katia

agathechou - 15-06-2011
Je viens de terminer; "Au delà des pyramides".J'ai vécu au Caire au milieu de ce chaos comme vous le décrivez si bien.Vous êtes un sacré fichu écrivain, je suis restéé scotchée.Il manquait seulement les odeurs.Vous avez été respectueux de chacun , décrivant cette vie de chacun à travers votre regard d'une autre culture.Comme vous , je déteste les touristes .Je ne joue jamais ce jeu irrèspectueux à mes yeux. J'étais de nouveau là-bas.J'espère qu'il sera lu , et étudié en Egypte, un jour au pays de "maalesch".

lucette - 13-06-2011
je suis une fervente lectrice de vos romans,passionnée des que je commence un livre,j'ai hate de connaitre la fin.bien amicalement a vous.

Maud75 - 10-06-2011
Good morning, Just finished The Moment and thank you for another thought provoking story, as you have the gift of addressing issues so profoundly inherent to our lives. Your last sentence stays with me and I don't know how to read it "are we really truly free of the moment". I would say no, the moment (whether you have one or many of them during the course of your life) is inevitable and , to me, connects with the road less travelled, it is a matter of seizing it, and, of course know there is a price . Sometimes very dear and never unrelated to sadness and loss but how worthwhile !! Thank you for putting so well into words what makes the pattern of our lives. Gratefully Maud

020870 - 10-06-2011
monsieur je bien de finir de lire "la femme du V"j'ai bien aime y vraiment ma beacou plu.

Elisabeth - 21-05-2011
Je ne sais pas comment rejoindre Mr. Douglas Kennedy, j'imagine que bcp de personnes essaient de le faire pour lui offrir des idées d'écriture et peut être il n'en a que faire. Il y a toujours des histoires vraies qui ressemblent à des fictions tellement elles sont incroyables. J'ai rencontré cette femme il y a bien longtemps alors nous arrivions tout juste à NYC, elle de la californie, moi du nord de la France, nous avions toutes les deux 18 ans c'était en 1972, nous sommes immédiatement devenues amies pour la vie, son histoire est incroyable.... peut être qu'elle saura interesser Mr.Kennedy, j'adore ses écrits, la vie de cette femme serait délectable sous sa plume. Si suelement j'avais le talent d'écrivain. Elisabeth

gabilou - 19-05-2011
je suis une fidèle lectrice de tous vos livres, je les apprécie avec des préférences et j'ai un faiblepour le dernier que vous m'avez dédicacé lors de votre passage à MARSEILLE;quitter le Monde, vaste programme. un enchantement

miguel - 02-05-2011
Bonjour ,je viens de finir "quitter la vie " après avoir lu "les charmes discrets de la vie conjugale" et je suis "scotché "de voir comment Douglas Kennedy arrive ,à ce point ,à se mettre dans la t^ete d'une femme ,moi qui suis un mec de 52 ans. C'est la 1ère fois que je lis des romans ou l'auteur est un homme qui se met dans la peau d'une femme;et vraiment c'est du" grand art",Chapeau M.Kennedy. Une Q. cpdt :pourquoi ce choix?c'est vraiment étonnant! Chapeau également à B.Cohen le traducteur,on croirait vraiment que Kennedy a écrit ses romans en français...

tangmar - 09-04-2011
C'est la 1ere fois que j'écris à un auteur mais je viens d'achever "Quitter le monde" et je suis encore dedans Comment entrez vous si facilement dans le mental des femmes? C'est si desesperant tout en ayant une touche d'optimisme C'est si bon de tenir un bouquin et de ne plus le lacher. Merci

sylvain1234 - 04-04-2011
Grâce à vous j'ai repris goût à la lecture avec l'homme qui voulait vivre sa vie et piège nuptial , que j'ai littéralement dévorés . Je commence actuellement au pays de dieu . J' avais cependant une question à propos de vous et de l'alcool , est_ce que vous en consommez autant que parfois vos héros peuvent le faire et cela vous aide t'-il à trouver l'inspiration dans vos romans ? En tous les cas continuez à faire s'évader les gens comme vous le faites , on en a bien besoin par les temps qui courent ! Merci beaucoup !

PIERREDEPAZ - 04-04-2011
Je suis en train de lire le dernier roman que je n avais pas encore lu et encore une fois, vous me faites voyager dans cette ville merveilleuse de new York, que j ai la chance de connaitre, d aimer pardessus toutes les villes visitées..."la poursuite du bonheur". Oh fait, j aime vous lire, vous deviner et pourtant je ne suis pas une femme mais quel plaisir vous devez prendre a écrire!...bravo et vivement le prochain...

Gerard - 03-04-2011
Vous vicez entre Londres, Paris et les Etéts Unis, j'aimerais savoir si vous serez à Wiscasset entre le 15 décembre 2011 et le 16 janvier 2012. J'aurais souhaiter vous renconter lors de mon voyage à Bath pour quelques dédicaces.

marielou - 22-03-2011
Cher Douglas KENNEDY. Je suis une fervente admiratrice de votre talent, c'est toujours un immense plaisir de lire ou relire vos livres qui savent nous tenir en haleine d'un bout àl'autre. Continuez à nous combler avec vos romans dont je ne cesse de faire la promo auprès de personnes qui ne vous connaissent pas encore et qui comme moi tombe sous le charme de vos récits. Merci pour les merveilleux moments que vous nous faites vivre et j'ai hâte de pouvoir vous rencontrer pour une dédicace. Amicalement. Marie

steph0308 - 04-03-2011
Cher Monsieur Kennedy, J'attends avec toujours le même bonheur vos romans avec lesquels je passe toujours d'incroyables moments , vous êtes sans nul doute mon auteur préféré , vivement votre prochain roman ..

marnoelle - 26-02-2011
I have read all your books.. I like each... Congratulations for your writer.. Excuse me for my bad english... I am french and I don't write a good english....

FA7DEVIE - 25-02-2011
c 'est bien la premiere fois que j'écris à un auteur que j 'admire!(enfin,au moins lui,il est encore en vie!)

lordreveecrire - 24-02-2011
I met you in your books since several months and it's difficult now to leave you.Write again I just have again two books!!I wrote some sentences on a new life and I like, if you have one minute,you read that, because even if it's not the century's novel it was funny to meet you!Thank you again

AnickC - 22-02-2011
Romans captivants... D'accord. Mais surtout formidable anthropologie sociale du monde US.

mifabaul - 15-02-2011
Je suis devenue une FAN de vos romans,tous les soirs je m'embarque avec l'un d'entre eux et je ne m'endors que si j'ai fait le chemin avec une de vos héroïnes dont je vis la vie...pendant plusieurs heures.Comment pouvez-vous connaître nos coeurs de femmes avec une telle profondeur?Je me sens parfois l'héroïne tant cela sonne juste.Et puis,vous aimez la musique,les oeuvres que j'aime aussi alors! Merci et chapeau bas Monsieur Douglas kennedy

Corinne - 13-02-2011
Hi Douglas, Though you are used to read those kind of remarks or compliments, YES I love the way you write, I love your stories... I should say your are a brilliant writer Mr DOUGLAS ! My name is Corinne and I love to read, every night I read, I love books, words and travels because reading means travelling ! I really loved Jane she was so pure and strong though nothing was easy for her since she was a child, a wonder woman. My friends are telling me to write a book because they think I got talent, I don't know maybe I will one day but because I have a job I really hate, I will perhaps take the chance to leave far away and to start to write. It is not that easy. My wish would be to share with you about your feelings when you decided to become a writer. If you read this and if you are ok with my proposal, because I have a story I would like to share with you ! Take care, Corinne

celuiquivitsavie - 12-02-2011
hello Sir Kennedy, je suis un lecteur hors du commun ; j'ai accès aussi facilement à Goethe,Unamuno,E-E.Schmidt,Nagib Mahfouz que Amin Maalouf ou D'Annunzio ou encore Palahniuk dans le texte. Cependant, je découvre chez vous un attrait tout particulier en raison de votre très fine analyse incisive de personnages clasiques, de situations presque banales et d'une vie qui semble être celle de tout le monde et de n'importe qui.Sans vous encombrer de formules de style, votre efficacité redoutable vous place au top des lectures adéquates de notre temps : agréable, utile et à la limite du supportable. Si un jour vous êtes de nouveau chez nous, faites signe, ce sera un plaisir de bavarder avec vous. farouk - Casablanca

isabelle - 08-02-2011
plus qu'un bonheur! un plaisir jubilatoire de vous lire. Merci

corail - 07-02-2011
M. Kennedy, j'ai découvert vos livres par hasard et depuis, je n'ai jamais été déçue par aucun. Ce qui est étrange, c'est que je peux bien visualiser les lieux que vous décrivez. J'ai étudié à la Sorbonne en 1983 et j'ai habité au 12 rue Linné à côté du Jardinde des Plantes et près de la grande Mosquée dont vous parlez dans la FEMME DU CINQUIÈME. J'ai été une femme du 5e!!! Étant une Québécoise de la ville de Québec, j'ai souvent passé du temps au Maine, entre autres, à Mount Désert Island, Bar Habord,Portland,Wells, en passant par St-George de Beauce. Je connais bien Boston et New York et...la peinture aborigène australienne dont je prépare un film. Bref, sans vous connaître, je sens une communauté d'esprit à la lecture de tous vos livres qui m'enchantent. J'aime vos personnages qui sont toujours rattrapés par ce qu'ils sont intrinsèquement. Je suis aussi une grande voyageuse et je viens de constater sur votre site web que vous l'êtes aussi, ce dont je me doutais. En plus, vous parlez français!!!! Je crois que vous êtes actuellement le romancier américain le plus intéressant et le plus lucide concernant la société américaine que vous décrivez merveilleusement. Bonne continuation et au plaisir de vous lire à nouveau! Esther Pelletier, ville de Québec.

ekoedi - 06-02-2011
Lorsqu'àpès une longue abstinence due à mes occupations professionnelles, je veux renouer avec la lecture, rien de mieux que DK pour m'y aider. Son style léger , plein d'humour et rebondissement sont un hymne à l'humilité , au don de soi et au pardon. L'ambiguïté de ces dialogues n'a d'égale que leur rythme saccadé et entrainant, une vrai délice. Thanks DK

MAGALIE - 31-01-2011
Merci Monsieur Kennedy pour votre plume: à chaque fois elle réussi à nous transporter dans des univers incroyable. A quand le prochain roman? impatiemment et cordialement,Magalie.

Sandrine - 31-01-2011
Bonjour, je viens de vous découvrir et quel bonheur ! Nous avons tous rencontré, aimé ou haï un de vos personnages, nous avons tous à un moment donné ressenti ce que vous décrivez si profondemment. Vos personnages sont si puissants en ... tout. J'ai l'impression d'avoir trouvé une drogue autorisée et qui en plus nous fait du bien !Surtout merci de m'avoir fait redécouvir le plaisir de lire.

souris - 30-01-2011
Monsieur Kennedy, Votre lecture des temps modernes est d'une sensibilité, d'une humanité et d'une actualité exceptionnelle ("Au delà des pyramide"). Un grand merci pour la qualité de vos thrillers. Je vous souhaite encore beaucoup de succès et vous envoie mes meilleures salutations. Maria Candiloro Pflug

forestier - 25-01-2011
J'ai lu plusieurs livres de vous et ai toujours été passionnée par la profondeur de vos personnages Merci beaucoup

alinea54 - 23-01-2011
je suis une inconditionnelle de vos livres, je les ai tous lu et j'ai consulté votre site car j'ai un texte en aglais à faire sur la personne de mon choix et je vous ai choisi aussi il me fallait les grandes lignes de votre vie merci pour le bonheur que vous m'apportez avec vos livres

alainvrb - 29-12-2010
Cher Douglas Kennedy, J'ai lu presque tous vos livres que j'apprécie particulièrement tant pour le déroulement de l'action que pour l'écriture! Toutefois, la trame devient désormais trop systématique:la montée sociale du héros puis sa déchéance totale, enfin après avoir touché le fond de la piscine, une remontée salutaire! Cela pourrait devenir lassant. Réécrivez-nous un thriller tel que la femme du Vème particulièrement haletant! Vivement le prochain ouvrage!

gilles - 22-12-2010
eh oui il y a aussi des hommes qui lisent et adorent douglas kennedy!!!!!!!!

Francine - 16-12-2010
J'ai terminé la lecture de"Quitter le monde" qui m'a beaucoup émue. Ça donne envie de lire toute votre oeuvre.Merci pour ces belles heures de pur plaisir.

domino - 29-11-2010
Bonjour, Votre femme du VE me hante aussi. "Personne ne croira à cette histoire" mais elle est si bien racontée que j'ai des doutes. Vous l'avez bien rencontrée, n'est-ce-pas, cette femme ? Vous hante-t-elle toujours ?

claire - 29-11-2010
Je viens de terminer votre roman "quitter le monde" que j'ai trouvé "noir". Peut-être est ce plus facile de tomber dans "le trasch" sordide pour piocher des idées?( je suis un peu dure peut-être!) J'avais lu auparavant "la femme du Vème"que j'avais bien aimé si ce n'est de la fin m'avait laissé sur ma faim!! j'ai lu aussi "les charmes discrets de la vie conjugale" que j'ai beaucoup apprécié car beaucoup d'imagination dans ce livre.S'il vous plaît, Monsieur Kennedy, ne tombez pas dans le trop commercial, c'est à dire des livres qui se ressemblent et qui n'ont plus rien à dire(par exemple les nouveaux bouquins de Musso que je ne lis plus depuis longtemps car ces nouveaux livres sont des clones des anciens!) prenez votre temps s'il le faut avant de nous écrire un beau nouveau roman!! Mais de quoi elle se mêle celle là direz-vous !!! Claire

redkid - 28-11-2010
Avez-vous taquiné, tutoyé un jour le bonheur? Votre vie n'est-elle qu'une fuite en avant, incontrôlable. Quitter, partir, abandonner l'autre vous obsède, pour aller où? Nulle part, au bord de l'insondable, de l'irrespirable, là où la culpabilité vous ronge, à petits feux....

absolutefan - 23-11-2010
Je viens de lire quelques messages qui vous sont adressés et tous font votre éloge. Je ne déroge pas à la règle, j'adore également vos livres. Neanmoins, je tenais à dire à quel point je suis déçue par l'adaptation au cinéma de "l'homme qui voulait vivre sa vie", roman que je place depuis longtemps déjà au dessus de tous les autres. Je l'ai adoré ! On dit souvent que dans pareil cas, les gens ne peuvent être que décus du film, mais là, c'est bien pire que cela... En tant que fan absolue, j'ai l'impression d'être trahie. Je ne retrouve absolument pas l'atmosphère du livre, tout du moins dans la seconde partie du film... Peut-être ne lirez-vous pas ce message mais depuis la sortie en salle, je rêve de vous rencontrer pour vous poser cette question : pourquoi avoir accepté une telle adaptation ?

MICHEL - 16-11-2010
Bonjour, Je viens de découvrir, acheté tout à fait par hasard dans un magasin de SAIGON, DOUGLAS KENNEDY, par son excellent ouvrage intitulé "PIÈGE NUPTIAL"... Et j'en suis enchanté !!! Une délectation !!! Il y a longtemps que je n'avais pas ri autant... Jusqu'à en perdre le souffle !!! Ainsi, je souhaiterais me procurer tous les ouvrages de cet Auteur-Écrivain EXCEPTIONNEL (Et je pèse mes mots !!!), que j'adore !!! Pourriez-vous m'y aider? Je viens juste de découvrir DOUGLAS KENNEDY... Je rend hommage à son talent d'écrivain "hors norme",à son humour sensationnel... Et j'assure le compter dès maintenant comme étant mon auteur préféré !!! ... Par avance : Un grand MERCI !!! Michel BOURRE

louloutte - 14-11-2010
Nous avons lu plusieurs de vos romans qui nous ont tous passionnés ! Après avoir lu "l'homme qui voulait vivre sa vie", nous étions impatients de voir l'adaptation au cinéma. Nous avons été assez déçu par le film qui ne correspond pas au plaisir que nous avons ressenti en lisant votre livre, nous somme restés sur notre faim avec cette fin qui n'en été pas une, à se demander s'il n'y aura pas une suite prévue dans le temps ! Est-il normal pour vous que le film s'arrête de cette façon ? A quand le prochain film adapté d'un de vos livres avec une fin qui nous fait rêver ?

Gondrex - 04-11-2010
Les livres de Douglas Kennedy ne se lisent pas, ils se dévorent!

Jeanne - 24-10-2010
Je suis sous le charme de votre plume, de vos descriptions d'une Amérique que je n'ai pu connaitre, mais dont les histoires sont similaires à ce que j'ai vécu lors de la base américaine.. ma fille est née en septembre I955. J'aimerai vous donner certains détails de la vie américaine en France en ce temps là.. Je vous ai vu aux Étonnants Voyageurs, je suis une "fan" tout simplement.

SuperDaddy - 19-10-2010
Merci, Douglas, pour nous faire vivre avec tant de personnages fascinants...

cricri - 17-10-2010
Quand je lis vos romans, je lis des moments de ma vie, des réflexions, des analyses que je fais. Est-ce que c'est parce que nous appartenons à la même génération ? Nous n'avons pas la même histoire et pourtant .... Vos romans m'apportent beaucoup de plaisir à leur lecture.

chanchan - 15-10-2010
je ne vous connaissais pas jusqu'à la lecture de ( quitter le monde ) et là je suis restée sans voix. Depuis je dévore vos livres et je vous avoue que avez raflé la première place à D Steel . A la lecture on s'y voit on est dedans et on veut à tous prix connaitre la suite . Vous avez le don de nous plonger dans l'histoire que vous racontez avec beaucoup de réalisme et d' authenticité. Continuez à nous faire rêver avec vos personnages et vos lieux . Grand merci

freddie - 03-10-2010
c'est toujours un vrai bonheur de vous lire, une évasion garantie, merci encore...

katsacha - 25-09-2010
Merci MR KENNEDY pour vos livres. J'ai adoré CUL DE SAC. Histoire complétement folle! et j'ai aimé la femme du V. Je continue avec quitter ce monde et les autres aussi! ENCORE MERCI

Evelyne
Dear Mr KENNEDY, Thank you so much for all your books. Every year, I'm waiting about your new books. And it's the same for all the people I know and especially in the library of my town (Avion in north of France). Best regards -

Françoise
Bonjour, C'est toujours avec grand plaisir que je lis vos livres. Pour moi vous êtes * kafka* version américaine. On se laisse envahir par vos personnages et avec eux nous lâchons prise pour glisser dans un univers sans issue et hop ce désir de vivre irrationnel remet en selle notre héros. Je rêve de revisiter tout vos personnages version cinéma et pour ce faire les * frères Coen*. Et pourquoi en BD *Cul de sac* Il serait amusant d'avoir une carte des itinéraires - ça peut servir de guide touristique et quand on connaît la ville pour l'avoir visité ou y vivre alors on la redécouvre avec un autre regard. À bientôt j'espère.

Nathalie
J’ai parcouru les message de vos fans et elles sont nombreuses en effet je dis nombreuses car comme je m'y attendais la plupart de vos admirateur sont des femmes; et comme je les comprends car vous avais un véritable don pour vous mettre a notre place, c'est sur que dans chacun de vos livres on retrouve un petit morceau de nous même car vous avez une très grande sensibilité et je suis une de vos plus fervente admiratrice cordialement

Isabelle
Dear M. Kennedy, It's always a real pleasure to meet you in Paris. Thanks a lot for your kindness and for showing us some respect. See you next time. Sinceraly yours. Your great reader.

Philippe
Bonjour Je dévore depuis plusieurs années vos ouvrages avec autant de délectation. Les problématiques existentielles et identitaires de vos personnages, leur quête de sens, le mythe du nouveau départ rejoignent mes préoccupations et celles des clients que j'accompagne comme coach et thérapeute. Vous décrivez avec un réalisme parfait les conséquences de ne pas être en accord avec ses choix et de ne pas dire ce que l'on ressent. Je me suis permis de vous citer dans mon livre et mes conférences au sujet de l'argent. J'apprécie votre sens du récit dramatique et la précision des environnements et métiers (avocats, journalistes, médecins..) que vous décrivez. Tout simplement merci pour ces moments en votre compagnie.

Laurence
Bonjour Monsieur Kennedy, J'ai acheté il y a 5 ans par hasard un de vos livres en poche et depuis je les aies tous achetés et lus et je les adore. Vous dire mon préféré je ne saurai ils sont tous tellement passionnants. Continuez longtemps à nous enchanter et à nous faire rêver et sortir de notre univers quotidien par vos histoires si belles. Est-ce que le prochain sera un livre sur vos voyages ou un roman ? Merci beaucoup et bravo pour votre talent.

Catherine
Bonjour Mr Douglas Kennedy, Cher Douglas, J'ai adoré votre livre, très prenant et intense en émotions. Quand on le commence, on n'arrive pas à s'arrêter. Vous allez jusqu'au bout de vos idées, vous ne doutez de rien et c'est cela qui fait votre charme. Une originalité assumée et bienveillante. J'adore vos livres. Votre grande lectrice

Anne-Marie
Bonjour Mr Douglas Kennedy, A quand votre prochain roman ? Je dois avouer que je les dévore avec beaucoup de curiosité, de satisfaction et quelque part, je me retrouve un peu dans chacun de vos héros.....Je vous dévoue une admiration sans borne...Quel réalisme, vos romans sont la vie, telle que nous la subissons, avec à chaque moment le passé qui ressurgit, le moment présent très fort et le futur qui dégringole ! Bravo pour votre clairvoyance et vos personnages troublants ! Je lis et relis tous vos romans, de Cul de Sac à Quitter le Monde !

Marianne
Merci M. Kennedy pour ces livres qui sont absolument fabuleux. je prend un plaisir fou à vous lire. Les personnages nous prennent aux tripes et c'est magique. L’émotion se ressent incroyablement bien et je suis transportée dans ces histoires. Merci de me faire voyager. Bonnes salutations

Chris
Douglas, We crossed paths several times as I have been doing Banff Centre music residencies since 2000 (I am a jazz double bassist) and I remember having great discussions at the large round-tables in the dining room... Anyway, I have been in Paris working in Europe since 2002, and it was great after meeting you in Banff , to see your large advertizements in the french metro for years now! Glad you are doing well and all the best! Take care,

Jean-Luc
Vos livres sont un bon repas,un bon vin.Vous êtes le Mac Cartney de ma bibliothèque.Ma référence littéraire,sans aucun doute ,l'homme qui voulait vivre sa vie.Toute ces ascensions sociales qui dégringolent et se régénèrent lentement.Un grand merci monsieur Douglas Kennedy.

Monique
Merci pour vos romans qui nous entrainent tjrs dans des histoires passionnantes, avec des héros attachants ; votre écriture est très agréable, et on se laisse toujours emporter dans vos aventures. un grand merci

Nathalie
Bonsoir, j'ai évidemment lu tous vos livres. Je voulais tout simplement vous remercier car dans tous vos livres, vous exprimez tous les sentiments humains, tous les petits bonheurs et malheurs de la vie que nous ressoentons tous à un moment donné de notre vie et avec une justesse inégalable. A chaque fois je finis un de vos livres, je me sens perdue et j'ai hâte que vous en sortiez un autre. Merci encore pour tous ces excellents romans.

Maryse
Cher Monsieur, J'ai pratiquement lu tous vos livres mais je crois que le dernier que vous venez de publier est un véritable petit bijoux. Sans doute l'ai-je particulièrement aimé car il évoquait chez moi des instants similaires à ceux vécus par votre héroine Jane...... Bravo pour cette analyse si fine de la difficulté à se construire lorsque l'on a cette sensation d'avoir été toute sa vie abandonnée, mal aimée,jamais à la bonne place. Je n'ai pu m'empêcher de penser que pour écrire aussi "juste" vous aviez du vivre de telles situations ?..... Merci mille fois pour ces instants merveilleux que vous m'avez fait passer.

Christiane
Vos livres sont magnifiques, et c'est un moment de pure délice de vous lire, parfois on a l'impression que c'est une femme qui écrit tellement vous comprenez bien les femmes et ce qu'elles ressentent.Merci, Monsieur, pour votre talent

Dominique
Un nouveau livre de vous..et ce sont des nuits d'insomnie qui se profilent!Merci de nous offrir ces nuits blanches durant lesquelles on oublie tout ce qui n'est pas l'histoire que vous nous contez avec tant de talent.J'ai lu tous vos livres,je les conseille,je les offre et je les prête(mais pas trop longtemps).Continuez de nous ravir et merci pour ces heures de pur bonheur.

Marie
Je viens de finir votre dernier roman et j'ai encore une fois adoré ! j'a lu tous vos livres et je guette à chaque fois le prochain...ils ne sont jamais assez longs ou assez gros... J'aime vraiment tout ce que vous avez écrit et je trouve dans chacun des romans, une petite part de moi même. Au bureau, avec les collègues, nous nous les échangeons et aimons parler de vos romans. Pour quand est prevu le prochain ? J'ai vu dans un reportage télé que vous écriviez tous les jours, et j'espère qure cette rigueur à l'écriture nous apportera encore pleins de superbes histoires. Une lectrice passionnée

Catherine
en évidence sur le présentoir et je n'ai vu que lui. J'ai senti l'impérieuse nécessité de l'acheter et de me plonger dans le récit de ce destin. J'ai commencé et je suis tout de suite entrée dans l'histoire. Pendant plusieurs jours votre livre m'a ac! compagné et ce fut de délicieuses heures de lecture. Dans chaque roman nous trouvons une partie de nous-même peut-être parce que finalement les sentiments du genre humain sont universels qu'ils traitent de l'amour, de la douleur, la souffrance, la colère, le vide, et autres. J'ai particulièrement aimé la précision, l'exactitude avec lesquelles vous décrivez le déchirement, la chute, mais sans pathos. J'ai aimé aussi les personnages abîmés, que Jane rencontre au gré de ses pérégrinations. Ce fut aussi pour moi une façon de découvrir une nouvelle image de l'Amérique différente de celle divulguée quotidiennement sur nos tubes cathodiques. Une Amérique beaucoup plus complexe, ambigüe et parfois paradoxale. Je pense lire d'autres de vos romans même si pour l'instant je me l! aisse le temps de faire le deuil de celui-ci! merci pour ces moment s de lecture où happée par l'histoire nous "quittons le monde".

Jeanne
Good evening Ce roman dépasse tous les autres!une étude de sentiments et de situations sans complaisance. la lecture de ce livre a été un vrai bonheur. merci

Juliette
Je viens de refermer votre dernier roman ; comme tous les autres ce fut un vrai bonheur, comme tous les autres il est passé trop vite et l'attente sera longue jusqu'au prochain ! Merci Monsieur Kennedy.

Marine
Je viens de terminer votre dernier roman qui m'a littéralement laissée sans voie et même temps accro. Cette violence de sentiments toujours refoulés ,cet insupportable rapport de force avec la mère, cette perte d'un enfant : comment ne pas s'y retrouver. Quand venez vous dans notre agréable Sud-Ouest ? Merci à vous pour tous ces moments " partagés ".

Valérie
Chaque livre est pour moi un petit miracle ! Fervente lectrice, admiratrice assidue, fan éperdue... mais ce que j'aime avant tout Monsieur Kennedy c'est votre âme !

Sophie
Je suis extrêmement ravie de vous avoir rencontré lors du Festival du Livre de Nice, moi qui vous admire tant et qui apprécie chacun de vos livres. Merci pour votre immense talent et votre très grande gentillesse. Bien amicalement,

Aida
Cher douglas j'aime vous roman et je me trouve presque dans chaque femme de tes roman merci merci pour ce beau roman.

Daniéle
J'ai lu tous vos livres, mais celui-là était très particulier. Par moment, on se sent tellement proche de cette personne, on peut ressentir ses émotions qui sont aussi les nôtres par moments. Bref, j'ai adoré!!!

Annick
Je me délecte en lisant tous ses livres ! J'admire son style et son imagination !

Dominique
Vous êtes un magicien. La lecture de vos livres est une immersion totale dont on émerge difficilement, tant votre génie à nous emporter dans votre univers est exceptionnel. Le dernier est un magnifique cadeau que vous nous faites. Merci infiniment et tant pis pour nous si vous êtes un générateur d'insomnies, surtout continuez!!

Arlette
Merci de m'apporter tant de plaisir à vous lire; je suis ébahie de votre imagination débordante. Je pense avoir toute votre collection. De tout coeur

Daniéle
C'est la 1°fois que je lis un de vos romans et j'ai été captivée ! Je vais me précipiter pour lire tous les autres... Félicitations !vous êtes génial !

Luc
M. Kennedy, First, sorry for my bad english. I'm gone try to speak the best i can. I've juste finished to read your book "The Big Picture" (in french of course!). I did'nt know you before. A friend of mine tell me about a very great book. So i bought it and i read it, in a few days like many others peolple, i think. The story told me a lot because i'm a photographer, in one hand like G. Summers, i push back limit of my passion every day waiting to live suitably of my photogrpahs. And in other hand like B.Bradford, one impassioned of photography always in perpetual research. Your book really speak to me and i think after reading it i am really satisfy when you describe the psychology of the photography and this trade, with much of humanity, in spite of the tragedy of the history of this man, of his family and his life. It was a very great trip! Thanks a lot to have written this novel, i think you lit a flame which was extinct in me! I think you are a noble soul. Maybe one day i could make a picture of you. Regards,

Estelle
Savoir raconter des histoires n’est pas donné à tous… C’est particulièrement bien écrit et le texte porte chaque fois un récit passionnant qui, selon moi, repose sur une vision critique de la société américaine en tenant compte du patrimoine émotionnel de chacun des personnages : leur éducation, le milieu dans lequel ils vivent, leur attentes, leur espoirs et leurs déceptions. Les singularités et les points communs des caractères sont valorisés par l’écriture de Kennedy pour mettre en évidence leur complexité dans une société bouleversée et bouleversante. Bravo et merci.

Isabelle
Il est difficile de vous écrire lorsque l’on a tant d’admiration pour votre écriture… votre dernier livre est un régal comme d’habitude d’ailleurs, et le seul problème avec vos livres c’est qu’il faut freiner la lecture pour en pas arriver trop vite à fin. Vous pourriez sortir un livre par semaine ce ne serait encore pas assez. En tout cas mille mercis pour tous vos livres et ceux à venir vous êtes une idole et on attend votre dernier livre comme on attend le dernier album de Stéphane Pompougnac.

Ildiko
Je reviens à l’instant de deux semaines de vacances en Corse où j’ai pu lire deux de vos livres. Je trouve que vous êtes passionnant à lire. Quand je commence à me plonger dans la lecture de votre livre, je n’arrive pas à m’arrêter, je dois continuer même très tard dans la nuit.

Elise
J’aime vos livres, pour chacun de vos personnages auxquels on s’attache, pour l’intrigue qui ne se dénoue qu’à la dernière page [et surtout parce que je ne devine pas en cous de route qui a fait le coup] ! Et parce que quand j’ai fini d’en lire un, je suis trop impatiente de lire le suivant. Merci pour toutes ces émotions !

Jean Luc et Florence
Je viens de finir la lecture de votre dernier roman et j’ai été emballé par cette magnifique descente aux enfers et cette fin assez particulière. Ma femme a déjà acheté d’autres de vos romans. J’ai hâte de les lire.

Inscrivez-vous à la newsletter Douglas Kennedy
POCKET
LES SITES DE PLACE DES ÉDITEURS
LITTERATURE : Belfond | Belfond NOIR | Harlan Coben | Presses de la Cité | Danielle Steel | Omnibus | Belfond Vintage | 1000 comédies | Khaled Hosseini | Column McCann
PRATIQUE, ILLUSTRÉ, DOCUMENTS : Solar | Hors Collection | Acropole | Le Pré aux clercs   TOURISME : Lonely Planet   JEUNESSE : Hemma | Langue au chat

Inscrivez-vous à la newsletterContactsMentions légales et crédits
© Belfond 2017
Comme eux, devenez fan de Douglas Kennedy !
Les Fantômes du passé
Les Fantômes du passé


Troisième volet de l'oeuvre romnesque de Douglas Kennedy, l'écrivain préféré des Français.